International
URL courte
11726
S'abonner

Le gouvernement israélien s’est concerté après une nouvelle nuit de tensions à la frontière avec l’enclave palestinienne. À l’issue de la réunion, un ministre n’a pas exclu la possibilité d’une opération militaire terrestre dans la bande de Gaza.

L’État hébreu pourrait être contraint de lancer une opération militaire dans la bande de Gaza, a déclaré le ministre israélien de l’Énergie, Yuval Steinitz à l’antenne de la radio de l'Armée israélienne, Galeï Tsahal.

Dimanche, s’est tenue une réunion du cabinet des ministres et le chef du gouvernement israélien, Benyamin Netanyahou, a déclaré qu’une situation explosive s’était créée aux frontières Nord, Sud et Est de l’État hébreu et que les autorités continueraient à travailler «sur tous les fronts» pour assurer la sécurité des citoyens.

«Il semble que nous serons contraints à lancer une opération militaire d’envergure pour régler [la situation, ndlr]. S’il n’y a pas d’issue, nous lancerons également une opération terrestre pour éliminer les dirigeants du Hamas», a déclaré le ministre à l’issue de la réunion.

De nouvelles escalades des tensions ont eu lieu la nuit dernière à la frontière de l’enclave palestinienne, après que les militaires israéliens ont attaqué des cibles dans la bande de Gaza, ripostant à deux salves de roquettes palestiniennes tirées en direction de l’État hébreu.

Des dix projectiles lancés, huit ont été interceptés par le système de défense antiaérienne Dôme de fer. L’une des deux autres roquettes a endommagé une habitation en Israël, sans faire de victime.

Lire aussi:

Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome
Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami - vidéos
Inde: Déploiement d'une force centrale après un conflit frontalier entre deux Etats fédérés
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
Tags:
Hamas, Israël, Gaza
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook