International
URL courte
52826
S'abonner

Le premier porte-avions de fabrication chinoise a franchi le détroit de Taïwan, suivi par des bâtiments des Marines US et japonaise, selon les autorités taïwanaises.

Les autorités taiwanaises ont annoncé qu’un porte-avions chinois et son escorte avaient traversé le détroit de Taïwan, rapporte dimanche l’AFP.

Selon cette dernière, le navire chinois a été suivi par des bâtiments des Marines américaine et japonaise. Des chasseurs de l’armée taïwanaise ont également décollé pour surveiller les mouvements du groupe aéronaval, emmené par le premier porte-avions fabriqué en Chine et qui n’a toujours pas de nom.

Le ministère de la Défense n’a pas fourni plus de détails, comme par exemple la date de la traversée en question. Le chef de la diplomatie de Taïwan, Joseph Wu, a pour sa part vu dans l’incursion du porte-avions une manœuvre d’intimidation de Pékin.

Montée des tensions avec Pékin

Indépendante de Pékin depuis 1949, la république insulaire de Taïwan, peuplée d’environ 23 millions d’habitants, est considérée par la Chine comme une de ses provinces.

Fin octobre dernier, le ministre chinois de la Défense a lancé un appel à la «réunification» de Taïwan avec la Chine, sur fond de tensions avec l’île dirigée par un gouvernement rival et que Pékin n’exclut pas de reprendre par la force.

À l’heure actuelle, Taïwan n’est reconnu que par 15 États dans le monde, à savoir le Honduras, le Nicaragua ou Haïti.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Tags:
marine, indépendance, porte-avions, Chine, Taïwan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook