International
URL courte
2214
S'abonner

Un éléphant ayant causé la mort de cinq villageois indiens est décédé après avoir été capturé et transféré dans un parc national. Selon les vétérinaires, sa mort serait liée à un stress psychologique et physique.

L’histoire d’un éléphant, qui a semé la terreur dans un village indien jusqu’à être surnommé d’après l’ex-terroriste numéro un Oussama Ben Laden, a pris fin samedi 16 novembre, rapportent les médias locaux.

L’animal qui avait causé la mort de cinq villageois a été capturé lundi 11 novembre à l’issue d'une traque massive dans l’État d’Assam (nord-est). Après la capture, Ben Laden a été transféré dans le parc national d’Orang pour être apprivoisé, malgré les protestations des résidents, indique le journal Hindustan Times.

Le géant tueur avait même été rebaptisé Krisna, sans doute à des fins psychothérapeutiques. Or, six jours après son arrivée, l’administration du parc a annoncé son décès. Selon un vétérinaire, le pachyderme a subi un stress important qui l’aurait épuisé. Cependant, les causes exactes de sa mort ne seront connues qu’après une autopsie.

Plus de 2.000 morts liées aux éléphants depuis 2011

Selon des chiffres officiels, au cours des cinq dernières années, près de 2.300 personnes ont été tuées par des éléphants en Inde. Sur la même période, 700 éléphants ont trouvé la mort dans des accidents consécutifs au rétrécissement de leur habitat.

Plusieurs bêtes ont été empoisonnées ou tuées par balles, tandis que d’autres sont mortes électrocutées contre des barrières électriques ou en franchissant des lignes ferroviaires.

La tradition de donner le nom de Ben Laden aux éléphants agressifs a débuté en 2006, à l’époque de l’importante activité du groupe terroriste Al-Qaïda*.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Alerte en Algérie après la réapparition du poisson lièvre
Tags:
Al-Qaïda, animaux, victimes, éléphants, Inde, Oussama ben Laden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik