Ecoutez Radio Sputnik
    Un iPhone (image d'illustration)

    Trump souhaite développer la 5G avec l’aide d’Apple

    © CC0 / fancycrave1 / Phone Holding Device
    International
    URL courte
    23521
    S'abonner

    Le Président Trump a annoncé avoir invité le PDG d’Apple, Tim Cook, à envisager sa participation dans le projet de développement des services 5G sur le territoire américain.

    Le déploiement de la nouvelle technologie de communication mobile 5G aux États-Unis pourrait se dérouler avec la participation du géant Apple que le Président Trump a appelé à se pencher sur le sujet.

    «Lors de ma visite hier à Austin, au Texas, pour le lancement de la production du nouveau Mac Pro et la discussion sur un nouveau campus [d’Apple, ndlr] pour un milliard de dollars, également au Texas, j'ai demandé à Tim Cook de voir s'il pourrait engager Apple dans la construction de la 5G aux États-Unis. Ils ont tout: l’argent, la technologie, la vision et Cook!», a indiqué jeudi 21 novembre M.Trump sur Twitter.

    ​Ces derniers temps, plusieurs pays développent des réseaux 5G qui permettent des débits supérieurs à 10 gigabits par seconde, soit 50 fois plus rapides que la 4G, et 30 fois plus rapides que la 4G LTE pour les connexions nomades.

    Donald Trump a signé le 15 mai un décret interdisant d'utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par des sociétés présentant un risque pour la sécurité nationale des États-Unis. Le décret interdit de fait aux groupes américains d’avoir affaire au groupe chinois Huawei, considéré comme le leader mondial des équipements 5G.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Tags:
    États-Unis, Apple, Tim Cook, Donald Trump, technologie 5G
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik