CE QUE CACHE À SON BORD
LE LÉGENDAIRE
BRISE-GLACE RUSSE
ARCTIQUE KRASSINE
Le 31 mars 2017, le brise-glace Krassine a célébré ses 100 ans. Aujourd'hui le géant arctique, basé à Saint-Pétersbourg, est toujours en état de marche mais sert de musée.
L'histoire de ce légendaire navire, construit pour le compte de la marine impériale russe, est glorieuse. Il est le symbole de l'exploration de l'Arctique et du patrimoine marin de la Russie, le pays étant baigné par de nombreuses mers qui gèlent.
«Nous avons un navire qui permettra de faire ce qu'aucune nation ne peut faire et auquel nous sommes moralement tenus par les vieilles traditions, la situation géographique et la grandeur de la Russie elle-même.»

Stepan Makarov
officier de marine et océanographe russe
C'est l'entreprise industrielle anglaise W. G. Armstrong, Whitworth & Co. Ltd qui a été chargée de construire ce brise-glace arctique. Considéré comme le plus puissant au monde à l'époque, il l'est resté pendant de nombreuses décennies.
Le musée du brise-glace Krassine
Sauvetage des membres de l'expédition d'Umberto Nobile
Le navire a d'abord été nommé Sviatogor, mais, en 1927, a été rebaptisé en l'honneur du diplomate soviétique Léonid Krassine.

En 1928, le brise-glace avait pris part au sauvetage de l'expédition d'Umberto Nobile en perdition dans les glaces après que le dirigeable Italia s'était écrasé sur la banquise au pôle Nord. Cet événement fut crucial pour le Krassine.
1,2 - Dans les cabines
3 - Salle de réunion
Pendant la guerre
Pendant la Seconde Guerre mondiale, des armes ont été installées sur le Krassine. Il escortait des convois militaires en période de glaciation. Sur ordre du gouvernement, le Krassine s'est rendu aux États-Unis en 1941 pour aider à organiser les opérations du débarquement au Groenland.

Un an et demi plus tard, dans le cadre du convoi militaire PQ-15, le navire est rentré dans son pays natal, où, jusqu'à la fin de la guerre, il a continué ses missions d'escorte dans les eaux arctiques. Le brise-glace a été modernisé à la fin des années 1950.
Passerelle de commandement
Le navire est par ailleurs en parfait état de marche. Des marins qui y servent, effectuent des visites guidées pour les touristes. Il est même possible d'en visiter la salle des machines.
Les entrailles du brise-glace
Machine à vapeur à piston triple action, la seule ayant été conservée. Les deux autres ont été démantelées lors de la modernisation.
Chaudière à charbon. Pendant les premières décennies de son service, le brise-glace fonctionnait à base de chaudières à charbon, des dizaines de charbonniers faisaient partie de l'équipage.
Curiosités sur le Krassine
C'est l'écrivain russe Evgueni Zamyatine, qui était aussi ingénieur, qui a assuré le suivi du chantier du brise-glace en Angleterre. Zamyatine est devenu célèbre notamment grâce à son roman dystopique Nous Autres.

Le brise-glace Krassine est évoqué dans les œuvres de l'écrivain soviétique Victor Konetski qui a navigué sur ce navire et sur d'autres. Une cabine du Krassine porte son nom.
La cabine de l'écrivain et scénariste Victor Konetski