Ecoutez Radio Sputnik
    Un musée du missile intercontinental Titan II  aux USA

    Une ancienne base nucléaire secrète mise en vente libre aux USA

    © AFP 2019 BRENDAN SMIALOWSKI
    International
    URL courte
    2518
    S'abonner

    Un silo de lancement de missiles nucléaires construit au milieu du XXe siècle et d’une superficie d’environ 370 mètres carrés est actuellement en vente libre pour près de 355.000 euros en Arizona.

    Un ancien site nucléaire situé à 55 kilomètres de la ville de Tucson est à vendre aux États-Unis pour 395.000 dollars, rapporte le quotidien Arizona Daily Star.

    Des missiles 600 fois plus puissants que la bombe d’Hiroshima

    Du début des années 1960 au début des années 1980, Tucson était entourée de 18 silos de missiles dont chacun était capable de lancer un missile Titan 600 fois plus puissant que la bombe atomique d’Hiroshima pour détruire une cible située à une distance de plus de 10.000 kilomètres.

    Selon le journal, lorsque les Titans obsolètes ont été mis hors service en 1984, les équipes de démolition ont rempli les puits d'accès des centres de contrôle de lancement avec des débris de béton et autres. Puis le gouvernement a mis les silos en vente.

    Une visite 3D en ligne

    Son ancien propriétaire, Rob Ellis a acquis l’un de ces lieux atypiques pour un peu plus de 180.000 euros auprès d'un propriétaire privé, qui l'avait acheté directement auprès du gouvernement américain.

    ​Depuis la mise en vente, l'agent immobilier Grant Hampton a reçu entre 60 et 80 appels en deux semaines pour se renseigner sur le bien. Son agence met à disposition une visite 3D en ligne.

    Lire aussi:

    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Un requin tente de pénétrer dans une cage de plongeurs et trouve la mort – vidéo
    Tags:
    mise en vente, silo à missiles, Arizona
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik