International
URL courte
Sommet de Paris au format Normandie sur l'Ukraine – 2019 (22)
6161
S'abonner

«Mesures concrètes», «progrès importants»: en décortiquant le sommet au format Normandie qui s’est tenu le 9 décembre à Paris, des médias français et allemands se sont montrés plutôt optimistes quant aux résultats de cette rencontre quadripartite. La presse britannique et américaine est, quant à elle, moins élogieuse.

Au terme du sommet au format Normandie entre Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, Volodymyr Zelensky et Angela Merkel qui a eu lieu le 9 décembre dans la capitale française, la presse occidentale a fait le point sur l’événement.

En dépit de divergences d’opinion, plusieurs médias français, comme La Croix, soulignent que «le sommet a envoyé plusieurs signaux positifs» pour le règlement de la crise dans l’est ukrainien.

«Consolidation du cessez-le-feu, échange massif des prisonniers restant dans les territoires séparatistes d'ici la fin décembre, nouveau retrait de combattants de trois zones d'ici fin mars prochain», lit-on.

Mesures concrètes

Pour un autre média français, 20 Minutes, «les progrès sont lents mais importants». Les Présidents russe et ukrainien «se sont accordés lundi [9 décembre, ndlr] pour œuvrer à des retraits de troupes de trois zones disputées d’ici la fin du mois de mars», note également le quotidien.

Libération parle d’un «résultat tiède».

Der Spiegel indique que des mesures concrètes ont été prises pour régler la crise en Ukraine.

Quant au Figaro, dans son article intitulé «Entre Moscou et Kiev, le dégel mais pas encore la paix», il tient toutefois à souligner qu’«hormis quelques mesures symboliques comme un nouvel échange de prisonniers, le sommet quadripartite - Russie, Ukraine, France, Allemagne - de Paris ne permettra pas une normalisation de la situation dans l’est de l’Ukraine».

Pas de «percée majeure»

Moins optimistes, des journalistes du Washington Post écrivent que «les pourparlers ont donné des résultats suffisants en vue d’avancer dans le processus de paix, mais il n’y a pas eu de percée majeure».

D’après The Independent, en dépit de quelques accords arrangés, concernant l’échange de prisonniers ou le cessez-le-feu, les parties russes et ukrainiennes «ne se sont pas approchées d’un règlement politique du conflit».

Sommet au format Normandie

Le sommet au format Normandie s’est déroulé le 9 décembre au palais de l’Élysée, rassemblant une nouvelle fois les dirigeants de Russie, d’Ukraine, d’Allemagne et de France afin de régler la situation en Ukraine.

Dans le cadre de ce sommet, Volodymyr Zelensky et son homologue russe ont discuté pour la première fois face à face pendant une dizaine de minutes sur un entretien bilatéral d’une heure et 20 minutes. Bien que les deux chefs d’État n’aient pas encore trouvé d’accord concernant la région du Donbass, ils ont pu au moins entamer un dialogue. Vladimir Poutine s’est dit «content» de cette réunion qui s’est «bien» déroulée.

Un nouveau sommet dans le même format devrait se tenir dans les quatre prochains mois. Le dernier entretien de ce type s’était déroulé trois ans plus tôt, en octobre 2016.

Dossier:
Sommet de Paris au format Normandie sur l'Ukraine – 2019 (22)

Lire aussi:

«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Covid-19, en continu: un total de 5.655 morts enregistré en Angleterre
Tags:
Angela Merkel, Volodymyr Zelensky, Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, Paris, sommet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook