International
URL courte
41137
S'abonner

Au moins sept paramilitaires irakiens ont été tués et trois autres blessés dans une attaque perpétrée par un kamikaze qui s’est fait exploser ce jeudi 12 décembre près de la ville de Samarra, au nord de Bagdad, écrit Reuters.

Un attentat-suicide a eu lieu ce jeudi au nord de Bagdad, non loin de la ville de Samarra, faisant au moins sept morts parmi des paramilitaires irakiens, annonce Reuters.

Selon l’agence, qui cite un communiqué militaire, trois autres combattants ont été blessés.

Pour le moment, l’attaque n’a pas été revendiquée.

La chaîne Al-Sumaria précise qu’il s’agit des milices chiites irakiennes Hachd al-Chaabi qui luttent aux côtés des forces armées du pays contre Daech* dans le nord de l'Irak.

Bien qu’en décembre 2017 les autorités ont annoncé la défaite finale de Daech* en Irak, les militaires irakiens, appuyés par des forces chiites, continuent de mener des opérations dans différentes parties du pays pour combattre les terroristes toujours présents.

Début décembre, les services de renseignement irakiens ont averti que — dans le contexte des manifestations anti-gouvernementales qui se déroulaient dans les différentes villes du pays depuis le mois d’octobre — des terroristes tenteraient de reprendre le contrôle de leurs positions perdues dans plusieurs provinces, ainsi que dans les environs de Bagdad.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Tags:
kamikaze, paramilitaires, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik