International
URL courte
La reconnaissance et la négation du génocide arménien (110)
193819
S'abonner

Après que le Sénat américain a adopté hier à l’unanimité une résolution reconnaissant le génocide arménien, l’ambassadeur des États-Unis en Turquie a été convoqué ce vendredi 13 décembre au ministère turc des Affaires étrangères.

Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré, vendredi 13 décembre, avoir convoqué l'ambassadeur des États-Unis à Ankara au sujet de la résolution adoptée la veille par les sénateurs américains et reconnaissant le génocide perpétré à l’encontre des Arméniens sous l’Empire ottoman en 1915-1916.

«L'ambassadeur américain David M.Satterfield a été convoqué à notre ministère au sujet de la résolution du Sénat américain sur les événements de 1915. Le vice-ministre des Affaires étrangères, Sedat Onal, lui a fait part de notre réaction concernant cette décision», a indiqué à Sputnik une source au sein de la diplomatie turque.

Dans un communiqué de presse, la diplomatie turque blâme cette résolution, la jugeant «dépourvue de conscience historique et de toute base juridique».

​«La résolution elle-même n'est pas juridiquement contraignante ou valide. Cette résolution du Sénat est l'un des exemples honteux de la politisation de l'histoire», précise le communiqué.

Une résolution qui irrite Ankara

Initialement adopté le 30 octobre par 405 voix sur 435, à la Chambre des représentants, une résolution sur le génocide arménien a finalement passé, le jeudi 12 décembre, la procédure d’adoption au Sénat américain.

D'après différents calculs, un million et demi d'Arméniens ont été exterminés de manière systématique à la chute de l'Empire ottoman. Nombre d'historiens et plus de 20 pays, dont la France, l'Italie et la Russie, ont reconnu qu'il y avait eu un génocide. La Turquie affirme pour sa part qu'il ne s'agissait que d'une guerre civile, doublée d'une famine, au cours de laquelle 300.000 à 500.000 Arméniens et autant de Turcs ont trouvé la mort.

En dépit des critiques turques, Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont signé le 11 avril un décret inscrivant officiellement le 24 avril dans le calendrier républicain comme date de commémoration du génocide arménien de 1915.

Dossier:
La reconnaissance et la négation du génocide arménien (110)

Lire aussi:

Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
Space X, pétrole, G7: de quoi se sont entretenus au téléphone Poutine et Trump
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Tags:
résolution, génocide arménien, États-Unis, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook