International
URL courte
332141
S'abonner

Lors du sommet de Paris au format Normandie, entre les dirigeants allemand, français, russe et ukrainien, des propositions de réviser sérieusement les accords de Minsk ont été avancées, mais la position ferme de Poutine a permis d’entraver ces tentatives, d’après la diplomatie russe.

Les discussions lors du sommet de Paris ont parfois été tendues mais la Russie a réussi malgré tout à parer à la modification des accords de Minsk, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères, Andreï Roudenko.

«Pendant un moment, ont même été émises des idées de révision sérieuse de ce document. [...] Pourtant, la fermeté de notre dirigeant a empêché cela», a-t-il déclaré, intervenant au Club de discussion Valdaï, ce think tank regroupant des experts aussi bien russes qu’étrangers.

Selon le vice-ministre, la Russie a réussi à obtenir le principal, soit la réaffirmation par le Président ukrainien, Volodymyr Zelensky, de l'attachement aux accords de Minsk.

«Parce que les signaux qu'il avait donnés avant, alors qu'il disait d'une part qu'il respectait des accords de Minsk, d'autre part qu'il rejetait totalement certains de leurs aspects, tout cela a amené à des conclusions très désagréables. Néanmoins, le document adopté dit que Minsk est la base de la réglementation, et les Ukrainiens l’ont signé», a souligné M.Roudenko.

Format Normandie

Le premier sommet des dirigeants allemand, français, russe et ukrainien depuis trois ans, qui s’est tenu mardi 9 décembre à l’Élysée, s'est achevé avec l'adoption d'un communiqué commun et la promesse de se retrouver dans quatre mois à Berlin, pour poursuivre les travaux sur la situation dans le Donbass.

Le document souligne que les accords de Minsk restent une base de travail dans le cadre du format Normandie et prévoit le déploiement de forces d'ici la fin mars sur trois nouveaux sites. En outre, les dirigeants ont appelé à garantir un cessez-le-feu jusqu’à la fin de l’année dans la région.

Le 12 décembre, le Président ukrainien a appelé à apporter des changements aux accords de Minsk, notamment en ce qui concerne le contrôle à la frontière.

Lire aussi:

Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
accords de Minsk, Russie, politique, format Normandie, sommet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook