International
URL courte
2225
S'abonner

Les discussions autour du Nutri-Score se poursuivent à Bruxelles, et l’Union européenne pourrait adopter ce système d'évaluation des valeurs nutritionnelles des aliments, inventé en France, début 2020. Sputnik en a discuté avec Ettore Prandini, président de Coldiretti, syndicat agricole d’Italie.

Le Nutri-Score est un label nutritionnel qui convertit la valeur nutritionnelle des produits en un code composé de cinq lettres, de A à E, chacune avec sa propre couleur, du vert au rouge. Les denrées alimentaires marquées de vert et portant la lettre A ont, selon ce système inventé en France, la plus haute valeur nutritionnelle. Le Nutri-Score évalue chaque produit sans tenir compte de la quantité consommée, alors que la règle «consommer avec modération» est d’or pour bien des produits.

Quelle est la logique du Nutri-Score?

Si le Nutri-Score est adopté au niveau européen, les aliments du régime méditerranéen, les plus appréciés dans le monde, comme l’huile d’olive et le parmesan s’avéreront, selon cette logique, moins bons pour la santé que Coca zero.

«On sait que l’agriculture italienne offre une production de la plus haute qualité. […] À en juger d’après une marque verte du Nutri-Score, une cannette de Redbull ou Coca zero sont plus sains, alors que nous savons que ces boissons sont nuisibles et ne dépassent manifestement pas par leur valeur nutritionnelle un verre de lait ou un morceau de fromage Grana Padano», a déclaré à Sputnik Ettore Prandini, président de Coldiretti, syndicat agricole d’Italie.

Le Nutri-Score comme instrument des multinationales

Et d’ajouter que le Nutri-Score était utilisé comme instrument, car le label n’indique pas de quantité de produit à consommer.

«Cela se produit car les intérêts de grosses multinationales entrent en jeu. Celles-ci se croient capables de conquérir le nouveau marché, en discréditant les produits de qualité. Je tiens à rappeler que le régime méditerranéen fait partie du Patrimoine culturel alimentaire de l’humanité. Qui plus est, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) affirme que toutes les études réalisées par de grands scientifiques prouvent que le modèle alimentaire des Italiens doit servir d’exemple pour tous les pays du monde», a détaillé l’interlocuteur de l’agence.

Pour lui, il est nécessaire que le label Nutri-Score renferme les données réelles des analyses sur la qualité des produits et le niveau sanitaire de leur consommation.

«Autrement dit, l’approche doit y être transparente, et les résultats définitifs authentiques. Certains pays qui se proposent d’ores et déjà d’adopter le Nutri-Score ignorent la situation effective en la matière. Aussi, espérons-nous pouvoir modifier l’approche essentielle de ce problème au niveau européen dans l’intérêts des producteurs et des consommateurs», a résumé l’Italien.

Le logo Nutri-Score a comme objectif de permettre au consommateur de mieux comprendre la qualité nutritionnelle d'une denrée alimentaire, et ce système continue de monter en puissance. Pourtant, les avis sur cette question divergent.

En mars dernier, Matteo Salvini avait présenté au Parlement italien une proposition législative visant à protéger les marques italiennes ayant plus de 50 ans d’histoire en établissant une liste de labels «Made in Italy» protégés. Selon le leader de la Ligue, le Nutri-Score portera préjudice au label «Made in Italy».

Lire aussi:

Plus d'une vingtaine de morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Attaque à Paris: cinq nouvelles gardes à vue en cours, selon une source judiciaire
Covid-19: bars et restaurants fermés à Aix-Marseille «à partir de dimanche soir», annonce Muselier
Ce que l’on sait des suspects interpellés suite à l’attaque à l’arme blanche à Paris
Tags:
FAO, Union européenne (UE), Europe, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook