International
URL courte
1524
S'abonner

La police brésilienne a découvert un lieu clandestin de combats canins où des chiens s’étaient battus à mort avant que le perdant soit grillé et mangé par la foule. Plus de 40 personnes, dont plusieurs étrangers, ont été arrêtées, relatent les médias.

Une arène clandestine de combats de chiens aménagée dans une ferme de Mairipora, une banlieue de Sao Paulo, a été démantelée par la police civile de l’État brésilien du Parana et le département de la protection des citoyens de Sao Paulo, annoncent les médias.

​Le raid a permis de sauver 19 pitbulls grièvement blessés, y compris des chiots. Certains chiens étaient attachés et se trouvaient dans des cages, d’autres se cachaient sous des meubles.

Deux chiens ont été retrouvés morts, selon le portail d’information brésilien G1.

Viande de chien rôtie

Un gros morceau de viande de chien rôtie aurait été servi lors d’un événement. Les parties des corps des chiens perdants tués auraient en outre été données aux animaux mutilés, note G1 se référant à un membre de l’équipe d’enquête.

Au total, 70 policiers ont participé à l'opération dans la ferme. Ils y ont découvert des trophées, des stéroïdes anabolisants, des t-shirts promotionnels consacrés aux combats de chiens et des feuilles de papier précisant l’ordre des combats.

​Les policiers y ont en outre découvert deux enfants, âgés de 12 et 14 ans, qui auraient assisté aux combats en compagnie de leur père.

Paris en ligne

Selon le Secrétariat à la sécurité publique cité par le média brésilien UOL, 26 combats devaient y avoir lieu.

Des internautes du monde entier pouvaient faire des paris en ligne, a indiqué la police.

Les forces de l’ordre ont arrêté 41 personnes dont un docteur et un vétérinaire. Parmi les personnes arrêtées il y a plusieurs étrangers: un Américain, deux Péruviens et deux Mexicains.

Les détenus ont été accusés d’organisation de jeux de hasard, de mauvais traitements infligés aux animaux et d’association criminelle.

Presque tous les suspects, sauf l’homme accusé d’avoir organisé les combats, ont été libérés sous caution et les étrangers se sont vu interdire de quitter le Brésil, note le site G1.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
police, São Paulo, Brésil, combats de chiens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik