International
URL courte
0 227
S'abonner

Un militaire a été tué le 22 décembre lors d’une attaque dans le sud du Venezuela. Le ministre de la Défense accuse l'opposition de l’avoir perpétrée.

Un militaire a été tué dimanche dans le sud du Venezuela lors d'une attaque contre un détachement de l'armée, a annoncé le ministère de la Défense, qui a accusé des «extrémistes» de l'opposition.

«Ce matin, une unité militaire a été attaquée dans le sud du pays par des branches extrémistes de l'opposition» qui se sont emparées d'armes des soldats, a écrit sur Twitter le ministre de Défense, le général Vladimir Padrino.

Il n'a pas précisé où cette «attaque terroriste», dans laquelle «est mort un membre de l'armée», avait eu lieu, mais a affirmé que les armes, dont il n'a pas donné la quantité, avaient par la suite été récupérées.

De son côté, le ministre de la Communication, Jorge Rodríguez, a affirmé que les assaillants avaient été «entraînés dans des camps paramilitaires pleinement identifiés en Colombie».

Six personnes ont été arrêtées à la suite de cette attaque, a-t-il encore poursuivi.

Selon plusieurs médias, cités par l'AFP, l'incident s'est produit à Gran Sabana, une des principales zones touristiques du Venezuela, dans l'État méridional de Bolivar, frontalier du Brésil.

Lire aussi:

Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Tags:
militaires, Vladimir Padrino Lopez, attaque, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook