International
URL courte
0 115
S'abonner

Un couple de Marocains a tenté de passer la frontière à Melilla, une enclave espagnole située au Maroc. Ils transportaient dans un chariot de courses un petit Palestinien de 10 ans pour qu’il rejoigne l’Europe. Ils auraient été payés par la mère de celui-ci.

Lundi 30 décembre, la police a arrêté un couple qui tentait de traverser la frontière à Beni Ensar, au Maroc, à proximité de l’enclave espagnole de Melilla. Ils transportaient dans un chariot de courses un jeune Palestinien de 10 ans, caché sous des sacs de fruits et légumes, pour que ce dernier rejoigne l’Europe, a rapporté le journal espagnol El Periodico. Le poids anormalement lourd du chariot par rapport au contenu déclaré a mis la puce à l’oreille des policiers.

L’homme de 34 ans et la femme de 38 ans font face à des accusations de trafic. Ils auraient accepté de faire traverser la frontière au jeune garçon après avoir été payés par sa mère. Celle-ci a été retrouvée dans un refuge temporaire pour migrants à Melilla. Les autorités ignorent encore si une partie de la famille attendait le garçon de l’autre côté.

Melilla, point de passage des clandestins

Située sur la côte Nord-Est du Maroc, la ville de Melilla appartient pourtant à l’Espagne. Auparavant administrée par la province de Malaga, elle a obtenu le statut de ville autonome en 1995. Melilla est le centre d’un important trafic de marchandises, légal ou non, et constitue un point de passage privilégié pour les clandestins souhaitant rejoindre le sud de l’Europe.

En octobre, par exemple, des mineurs marocains avaient tenté de s’infiltrer dans la soute et sur le toit de plusieurs autocars espagnols à Beni Ensar, mais la vigilance des policiers et douaniers marocains avait permis de les arrêter. En 2018, le Maroc avait fermé unilatéralement la douane commerciale de Melilla. Au premier semestre 2019, le nombre de migrants illégaux avait ainsi diminué de 33%.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
réfugiés palestiniens, trafic de migrants, trafic, Melilla, Espagne, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik