International
URL courte
0 162
S'abonner

La police espagnole a arrêté une femme d’origine nigériane qui se présentait comme la présidente du bureau national d’Onu Femmes pour collecter de l’argent.

Une Espagnole d’origine nigériane qui se faisait passer pour une haute responsable des Nations unies a fini par être arrêtée, selon un communiqué diffusé par la police nationale.

L’intéressée se présentait comme la présidente du bureau espagnol d’Onu-Femmes, organisme chargé de promouvoir l’égalité des sexes, et comme la présidente du comité national Onu-Femmes. Cela lui permettait de collecter de l’argent à des fins prétendument liées à la protection des droits des femmes, explique la police.

Toujours d’après les forces de l’ordre, elle proposait également de suivre des cours d’experts en médecine légale sur Internet. La femme a finalement été interpellée à Dénia, dans la province d’Alicante de la Communauté valencienne.

C’est bien l’entité Onu-Femmes qui avait exigé une enquête sur ses activités. En plus, l’organisation avait directement demandé à la femme de mettre fin à ses activités frauduleuses, mais cette dernière a ignoré ces appels.

Lire aussi:

Un drôle de cluster d'une cinquantaine de Chinois positifs au Covid-19 à Roissy
Une jeune enlevée et dépouillée par quatre autres femmes à Saint-Étienne
Invité à se rendre en Israël, le roi Mohammed VI aurait posé deux conditions à Netanyahou pour accepter
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Tags:
égalité, arrestation, fraude, Nigeria, Espagne, ONU
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook