International
URL courte
0 162
S'abonner

La police espagnole a arrêté une femme d’origine nigériane qui se présentait comme la présidente du bureau national d’Onu Femmes pour collecter de l’argent.

Une Espagnole d’origine nigériane qui se faisait passer pour une haute responsable des Nations unies a fini par être arrêtée, selon un communiqué diffusé par la police nationale.

L’intéressée se présentait comme la présidente du bureau espagnol d’Onu-Femmes, organisme chargé de promouvoir l’égalité des sexes, et comme la présidente du comité national Onu-Femmes. Cela lui permettait de collecter de l’argent à des fins prétendument liées à la protection des droits des femmes, explique la police.

Toujours d’après les forces de l’ordre, elle proposait également de suivre des cours d’experts en médecine légale sur Internet. La femme a finalement été interpellée à Dénia, dans la province d’Alicante de la Communauté valencienne.

C’est bien l’entité Onu-Femmes qui avait exigé une enquête sur ses activités. En plus, l’organisation avait directement demandé à la femme de mettre fin à ses activités frauduleuses, mais cette dernière a ignoré ces appels.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Tags:
égalité, arrestation, fraude, Nigeria, Espagne, ONU
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik