International
URL courte
Mort du général iranien Soleimani (94)
3616114
S'abonner

Dans un entretien téléphonique avec le secrétaire d’État américain après l’élimination du général iranien Soleimani, le chef de la diplomatie russe a appelé Washington à «renoncer au recours illégitime à la force».

Les actions délibérées d’un État membre des Nations unies visant à éliminer des responsables d’un autre État constituent une violation flagrante du droit international, a déclaré Sergueï Lavrov, dans un entretien téléphonique avec Mike Pompeo suite à la mort du général iranien Qassem Soleimani dans une frappe des États-Unis.

«Le ministre russe a souligné que cette démarche américaine était lourde de conséquences pour la paix et la stabilité régionales et ne contribuait pas aux efforts destinés à résoudre les problèmes complexes qui se sont accumulés au Moyen-Orient», indique le ministère russe des Affaires étrangères sur son site officiel.

M.Lavrov a également appelé Washington à renoncer au recours illégitime à la force et à régler tous les problèmes par le biais de négociations.

Plus tôt dans la journée, le Pentagone a confirmé que les troupes américaines en Irak avaient tué Qassem Soleimani, commandant des forces al-Qods du Corps des gardiens de la Révolution islamique, considéré par Washington comme une organisation terroriste.

La frappe qui a tué Qassem Soleimani a été décidée par Donald Trump, précise le Pentagone. De son côté, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a promis une «vengeance terrible» aux États-Unis.

Dossier:
Mort du général iranien Soleimani (94)

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Mort de Giscard d'Estaing: Macron salue un homme «politique de progrès et de liberté», les hommages se multiplient
Tags:
Mike Pompeo, droit international, Qassem Soleimani, États-Unis, Russie, Iran, ONU
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook