International
URL courte
161197
S'abonner

En visite à Damas ce mardi 7 janvier, Vladimir Poutine a fait une tournée à côté de son homologue syrien dans la vieille ville, visitant la Grande Mosquée des Omeyyades ainsi qu’une cathédrale chrétienne où il a rencontré le patriarche Jean X d’Antioche.

Lors de sa visite de mardi en Syrie au cours de laquelle Vladimir Poutine s’est entretenu avec Bachar el-Assad, le Président russe s’est rendu dans la vieille ville de Damas.

Le chef d’État russe et son homologue syrien ont visité la Grande Mosquée des Omeyyades et le tombeau de saint Jean-Baptiste. Vladimir Poutine a écrit un mot sur le registre des visiteurs et a offert à la mosquée un Coran du XVIIe siècle.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Syrian Presidency (@syrianpresidency)

Ensuite, à l’occasion de la fête de Noël, que l’Église orthodoxe russe célèbre le 7 janvier, les deux Présidents ont visité la cathédrale mariamite, où se trouve le siège du patriarcat orthodoxe d'Antioche.

Vladimir Poutine en visite à Damas le 7 janvier 2020
© Sputnik . Alexeï Drouginine
Vladimir Poutine en visite à Damas le 7 janvier 2020

Accueilli par le patriarche Jean X, Vladimir Poutine lui a offert une icône de la Sainte-Vierge réalisée par des peintres russes.

Au cours de leur entretien, le patriarche a remercié le Président russe pour le soutien que la Russie accordait au peuple syrien et a souligné qu’en Syrie les chrétiens et les musulmans coexistaient pacifiquement et jouissaient des mêmes droits.

Une visite surprise

Plus tôt dans la journée, le Kremlin a fait savoir que le Président se trouvait en visite à Damas où il s’est rendu au poste de commandement des forces armées russes en Syrie et s’est entretenu avec son homologue syrien au sujet de la situation dans le pays et de la lutte contre le terrorisme.

Cette visite n’a pas été annoncée préalablement par le Kremlin. Après avoir quitté Damas, le Président russe est arrivé à Istanbul pour participer le 8 janvier aux côtés de son homologue turc à la cérémonie d’inauguration du gazoduc Turkish Stream.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
Russie, Syrie, Bachar el-Assad, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik