International
URL courte
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (48)
35547
S'abonner

Dans un message posté avant le départ de l’aéroport Imam-Khomeini, un passager du Boeing ukrainien a demandé pardon pour «tout le mal et le bien» qu’il avait fait.

Les journalistes ont découvert sur Twitter un message posté quelques minutes avant le crash du Boeing 737-800 ukrainien en Iran par un de ses passagers, Mojtaba Abbasnezhad, né en 1993, étudiant de l’université de Toronto.

Le tweet a été publié le 8 janvier, à 2h35 heure locale. Le vol PS752 à destination de Kiev a décollé de l’aéroport Imam-Khomeini à 2h42, et les dernières données de l’aéronef ont été reçues à 2h44, rappellent les médias.

​Le texte du message, qui apparaît maintenant comme une sombre prophétie, a été traduit du persan par la journaliste Negar Mortazavi:

«J'avais prédit que la guerre pourrait commencer juste avant mon vol. Pardonnez-moi pour toutes les bonnes et les mauvaises choses»

176 morts dans la catastrophe

Les 176 personnes qui se trouvaient à bord de l’avion ont trouvé la mort dans le crash. Initialement, la partie iranienne a lié la catastrophe à l’embrasement d’un des moteurs du Boeing.

Pourtant, de nombreux pays occidentaux y compris le Canada, dont 63 ressortissants ont trouvé la mort dans la catastrophe, ont par la suite accusé la République islamique d’avoir détruit l’avion par erreur par un missile antiaérien dans la foulée de l’attaque visant des cibles américaines en Irak voisin. L’Iran dément fermement et parle de «guerre psychologique».

Dossier:
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (48)

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Tags:
crash d'avion, réseaux sociaux, Canada, Boeing, Iran, aéroport Imam Khomeini de Téhéran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook