International
URL courte
10747
S'abonner

La base irakienne Al-Taji, abritant des troupes américaines, a été la cible d'au moins une roquette ce mardi 14 janvier, fait savoir la police locale. Le camp se trouve à une distance de 30 kilomètres au nord de Bagdad. Une source de Sputnik fait état d'au moins cinq roquettes Katioucha.

Au moins une roquette a été tirée contre la base militaire irakienne Al-Taji abritant des troupes américaines et située au nord de Bagdad, selon la police, citée par l'AFP. 

Parallèlement, une source au sein de la sécurité a confirmé les tirs à Sputnik, dénombrant pour sa part au moins cinq roquettes de type Katioucha et précisant qu’il s’agissait de frappes violentes.

Tensions entre les États-Unis et l’Irak

La situation s'est aggravée au Moyen-Orient après l'opération spéciale menée par le Pentagone près de l'aéroport international de Bagdad. Dans la nuit du 2 au 3 janvier, les Américains ont tué Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro deux des Hachd al-Chaabi, et le général iranien Qassem Soleimani, commandant de la Force Al-Qods (unité d'élite des Gardiens de la révolution).

Le ministère irakien des Affaires étrangères a annoncé le 5 janvier avoir saisi d’une plainte le Conseil de sécurité de l'Onu après «des attaques américaines contre des bases irakiennes» et «l'assassinat de commandants militaires irakiens et amis».

Le même jour, le parlement irakien a décidé de mettre fin à la présence des troupes étrangères sur son sol.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
Irak, Bagdad, missile, tir
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook