International
URL courte
1416
S'abonner

Il avait le projet d’extraire le venin de 200 scorpions à son arrivée en Chine, puis le vendre au marché noir. Mais il a été arrêté dans un aéroport srilankais avec ce magot dans un bagage cabine, indique la presse singapourienne.

Un passager transportant 200 scorpions vivants dans son bagage cabine a été arrêté à l'aéroport international Bandaranaike, au Sri Lanka, le 13 janvier.

Ce Chinois projetait d’emmener les créatures venimeuses, contenues dans des boîtes en plastique, dans son pays natal. Là, il planifiait d’en extraire le venin pour ensuite le revendre au marché noir, indique le quotidien Straits Times, se référant aux autorités.

L’homme a reçu une amende de 100.000 roupies (quelque 500 euros) et a pu poursuivre son voyage, mais sans ses bêtes. Les scorpions ont été confisqués par les forces de l’ordre.

«Nous n'avons pas mis de valeurs sur les 200 scorpions, mais le trafic d'animaux sauvages vivants est devenu un marché lucratif», affirme Sunil Jayaratne, porte-parole de Sri Lanka Customs.

Les scorpions ne sont peut-être pas la chose la plus étrange transportée via cet aéroport, rappelle le New York Post. Auparavant, un trafic d’or a été enregistré: un homme a essayé de transporter environ un kilogramme d’or dans son rectum, mais a été obligé de payer une amende de 1.300 euros.

Lire aussi:

Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
venin, marché noir, Sri Lanka, Chine, scorpion
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook