International
URL courte
13439
S'abonner

La branche britannique de la chaîne iranienne Press TV a annoncé que son compte YouTube Press TV UK avait été supprimé sans avertissement ni explication. Cette sanction a suivi le blocage temporaire du compte Twitter du guide suprême Ali Khamenei.

YouTube a supprimé à deux reprises le compte Press TV UK qui appartient à la chaîne iranienne Press TV alors que les tensions continuent de s'intensifier entre Téhéran et Washington depuis l'assassinat de Qassem Soleimani.

Dans un premier temps, le compte a été supprimé le soir du 13 janvier sans aucun avertissement ni explication de Google, selon le personnel de Press TV UK qui s'est entretenu avec Middle East Eye.

«Google avait précédemment fermé notre page YouTube principale [Press TV, ndlr], mais au lieu de nous fermer complètement, Google nous a empêchés de télécharger de nouveaux contenus ou de permettre aux gens de s'abonner à la chaîne», a déclaré à Kaboul Ahmed Kaballo, un journaliste de Press TV. «Mais maintenant c’est complètement différent. Nos reportages et documentaires ont été intégralement supprimés du compte de la chaîne Press TV UK. C'est comme s'ils essayaient de nous anéantir.»

Restauration et deuxième suppression

Le compte a ensuite été restauré le lendemain sans qu’il n’y ait la moindre publication sur la chaîne et alors que tous les abonnés avaient été supprimés.

Toutefois, le 15 janvier, les employés ont annoncé que YouTube avait supprimé la chaîne une deuxième fois.

«Notre compte YouTube Press TV UK a été supprimé il y a une semaine aujourd'hui sans explication, sur fond de sanctions anti-iraniennes initiées par les États-Unis et d'hostilité», dit le message.

Le compte Twitter du guide suprême temporairement bloqué

Quelques heures après le mea culpa de Téhéran pour le crash du Boeing ukrainien, le compte Twitter du guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, est apparu comme temporairement suspendu. Il a été ensuite restauré.

Impact des sanctions

La décision de Google de supprimer le compte YouTube de Press TV UK intervient alors que les entreprises technologiques continuent d'être confrontées à des pressions pour surveiller leur contenu et se conformer aux sanctions américaines contre la République islamique.

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
sanctions contre l'Iran, sanctions, Google, YouTube, YouTube, États-Unis, Iran, Press TV
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook