International
URL courte
1618421
S'abonner

Dans une vidéo filmée récemment en Syrie, un char T-90A de l’armée reçoit un missile sur le côté gauche de sa tourelle mais continue son mouvement après la frappe.

Les radicaux syriens n’abandonnent pas leurs tentatives de détruire les chars et véhicules blindés des forces armées gouvernementales. Les obus lancés par les terroristes ont à plusieurs reprises visé des chars T-62 aussi bien que des Т-72AB et Т-72M1 Adra.

Dans une nouvelle vidéo filmée récemment en Syrie, un char T-90A reçoit un missile guidé sur le côté gauche de sa tourelle. De toute évidence, son système de protection Chtora, qui fait exploser les missiles antichars avant qu’ils n’atteignent leur cible, n’était pas activé au moment de l’attaque, mais le système de protection Kontakt-5 du char a permis de réduire au minimum les dommages subis par le blindé, qui a continué son mouvement.

T-90 en Syrie, une longue histoire

Les chars T-90A ont été pour la première fois repérés en Syrie en 2015, sur la base aérienne de Hmeimim. Bien adapté au climat désertique, le T-90A possède une tourelle soudée et un viseur thermique intégré au système de pointage, tandis que son système de commande lui permet d’attaquer des cibles en mouvement à tout moment.

Sur une vidéo mise en ligne en 2016 par un groupe d’opposition syrienne, un char T-90 résiste à une frappe de missile antichar de fabrication américaine TOW-2A près d’Alep:

Lire aussi:

Importante flambée des hospitalisations en France pour la première fois en plus de deux mois
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
Le bras droit de Raoult assure que tout s'améliore à Marseille et ne comprend pas la décision du gouvernement
Tags:
Russie, Syrie, T-90, aérodrome de Hmeimim
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook