International
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
156320
S'abonner

Malgré les premières annonces sur sa mort, le médecin chinois Li Wenliang, qui est l’un des premiers à avoir mis en garde contre l’apparition d’un virus sur la marché aux poissons de Wuhan, n’est pas décédé, mais il se trouve toujours dans l’hôpital centrale de la ville dans un état critique, informe la presse.

Quelque temps après la publication de cet article, l’hôpital central de Wuhan a annoncé sur Weibo que ses médecins, malgré tout leurs efforts, n’avaient pu sauver la vie du doctor Li Wenliang qui est mort tôt vendredi matin, heure chinoise.

Des médecins de l’hôpital centrale de Wuhan déploient tous leurs efforts pour maintenir en vie le docteur Li Wenliang, lanceur d’alerte sur la nouvelle maladie, a annoncé l’établissement via son compte sur le réseau social Weibo.

Plus tôt dans la journée, le Global Times avait annoncé que le médecin était décédé suite à la contamination par le coronavirus 2019-nCoV. Par la suite, le journal chinois a publié un démenti signalant que le médecin avait survécu à un arrêt cardiaque à 21h30, heure locale, après avoir été réanimé et placé sous oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO).

La première alerte

Le 30 décembre 2019, Li Wenliang, médecin de l'hôpital central de Wuhan, écrit à ses collègues via le réseau social WeChat que sept cas du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) ont été confirmés sur le marché aux poissons de la ville. Alors qu’il ne savait pas que le nouveau coronavirus appartenait à une autre souche, son message a été rapidement partagé par plusieurs internautes car des craintes subsistaient sur un retour du SRAS.

Le 3 janvier, Li Wenliang et sept autres médecins, qui ont publié sur les réseaux sociaux des informations sur une nouvelle épidémie, sont convoqués par la police de la ville de Wuhan. On les met en garde contre la propagation de «fausses déclarations en ligne» qui pourraient sérieusement saper l'ordre public et demandé d’écrire une lettre de démenti.

À son retour au travail, il a reçu plusieurs patients infectés par un coronavirus. Le 12 janvier, il a été lui-même hospitalisé et diagnostiqué avec la maladie.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Tags:
Chine, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook