International
URL courte
0 491
S'abonner

L’armée gouvernementale syrienne a repris le contrôle de vastes territoires aux abords de la route stratégique M5, au sud-ouest de la ville d’Alep.

Les unités de la Garde républicaine, qui font partie des forces syriennes, se sont emparées des quartiers de Rashideen et de Ghabat Asad, d’où part vers le sud la route M5 reliant Alep à Damas.

L’armée avait auparavant mené des combats contre des membres du Front al-Nosra* et d’autres groupes terroristes affilés.

Cette opération menée au nord de la route M5 se déroule parallèlement à celle dans la région de Saraqeb, un peu plus au sud.

Les préparatifs de l’offensive ont été réalisés à Zerba, dans le gouvernorat d’Alep. L’objectif final est de faire partir de la zone les terroristes du Front al-Nosra*.

Sputnik a filmé une vidéo de ces préparatifs.

© Sputnik
L’armée syrienne prépare la reprise de la route Alep-Damas

L’armée dément les informations sur le contrôle de la M5

Entre-temps, une source de Sputnik dans l’armée syrienne a démenti une fausse information concernant la M5. Plusieurs médias avaient précédemment diffusé des informations fallacieuses indiquant son contrôle par les forces syriennes en se référant à des sources douteuses.

La source de Sputnik a ajouté que le 11 février à midi, l’armée procédait à des tirs d’artillerie avant l’offensive et que la route n’avait pas encore été placée sous son contrôle.

Situation dans le gouvernorat d’Alep

Le 9 février, l’état-major syrien a annoncé la reprise de la ville clé de Saraqeb, ce qui a permis à l’armée de chasser les terroristes d’un territoire de plus de 600 kilomètres carrés dans le gouvernorat d’Idlib et dans celui d’Alep.

Dix jours plus tôt, le 29 janvier, l’état-major syrien a annoncé la libération de Maarat al-Nouman, grande ville qui se trouvait entre les mains des terroristes depuis 2012. Tout comme la ville de Saraqeb, Maarat al-Nouman est située au carrefour d’autoroutes et revêt par conséquent une grande portée stratégique. C’était auparavant un important bastion des terroristes et un point de transbordement des voies d’approvisionnement dans le sud du gouvernorat d’Idlib.

Le 26 janvier, l’armée syrienne a lancé une offensive dans l’ouest d’Alep à cause des pilonnages quotidiens de quartiers de cette ville par des terroristes. Ceux-ci se sont soldés par des dizaines de tués parmi la population civile. Les terroristes n’ont cessé de tirer sur la ville malgré le cessez-le-feu annoncé en janvier. Le 27 janvier, les troupes gouvernementales ont réussi à rompre les premières lignes de défense des terroristes dans l’ouest d’Alep.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
«Absurdie», «gardien de prison», «incompétence»: le monde politique réagit aux annonces de Macron
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
offensive, Damas, Alep
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook