International
URL courte
Mort du général iranien Soleimani (70)
6607
S'abonner

Alors que l’Iran honore la mémoire du général Soleimani, assassiné dans une frappe américaine il y a 40 jours, le commandant du Corps des gardiens de la Révolution a prévenu qu’en cas d’erreur de la part des États-Unis ou de l’État hébreu, les deux essuieraient des frappes.

Téhéran ciblera les États-Unis et Israël en cas d’erreur de la part de ces derniers, a déclaré Hossein Salami, commandant du Corps des gardiens de la Révolution islamique.

L’agence de presse Tasnim rapporte ses propos: «Si vous commettez une erreur, nous vous frapperons tous les deux».

Ce discours a été prononcé alors que l’Iran rend hommage à son général Qassem Soleimani, 40 jours après sa mort dans une frappe américaine en Irak.

Assassinat de Soleimani

Qassem Soleimani a été tué près de Bagdad dans la nuit du 2 au 3 janvier 200, dans une frappe américaine ordonnée expressément dans ce but par Donald Trump.

Téhéran a riposté en menant des frappes dans la nuit du 7 au 8 janvier contre deux bases abritant des soldats américains en Irak. Si, dans un premier temps, le Président des États-Unis a déclaré que l’attaque n’avait fait ni victime ni blessé, le Pentagone a récemment fait état de 109 militaires touchés.

Dossier:
Mort du général iranien Soleimani (70)

Lire aussi:

La situation à Idlib se répercutera-t-elle sur la livraison des S-400 russes à la Turquie?
Un sénateur russe répond à Macron: l’Europe tombe dans le piège qu’elle a tendu à la Russie
Nord Stream 2: Gazprom répond aux USA qui pensent que la Russie est incapable d’achever le gazoduc
Tags:
menace, frappes, États-Unis, Israël, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook