International
URL courte
56e Conférence de Munich sur la sécurité (16)
6301
S'abonner

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a relaté qu’à la fin de sa brève entrevue avec Sergueï Lavrov, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo avait souhaité «bonne chance» au ministre russe.

Maria Zakharova a rendu publique une petite anecdote qui a marqué la 56e conférence sur la sécurité qui s’est déroulée ce vendredi 14 février à Munich. Il s’agit d’une phrase de Mike Pompeo adressée au ministre russe des Affaires étrangères.

Selon elle, le secrétaire d'État américain a ainsi souhaité à Sergueï Lavrov «bonne chance» avant de repartir.

«Pompeo est sorti de l’entrevue avec Lavrov en lançant à haute voix "Bonne chance". Les participants à la conférence de Munich, qui se trouvaient devant la salle de négociations russe, ont été stupéfaits. Les Américains souhaitent du bien à très peu du monde aujourd’hui», a écrit Maria Zakharova sur Facebook, en postant une photo des deux hommes politiques.

Une brève réunion

Auparavant, une source de la délégation russe à la conférence sur la sécurité de Munich avait indiqué à Sputnik que Sergueï Lavrov et Mike Pompeo avaient eu un bref entretien.

La 56e conférence sur la sécurité de Munich a débuté ce vendredi 14 février dans la ville allemande. Cette année, plus de 800 délégués -dont environ 150 chefs d'État, Premiers ministres et membres de gouvernement- participent à cette réunion annuelle. La délégation russe est dirigée par le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Dossier:
56e Conférence de Munich sur la sécurité (16)

Lire aussi:

Sommet des dirigeants du Conseil de Sécurité de l’Onu: Lavrov clarifie la proposition de Poutine
«Avant qu’il ne soit trop tard»: Lavrov appelle à renoncer à cultiver le fantôme de la «menace russe»
Nord Stream 2: Gazprom répond aux USA qui pensent que la Russie est incapable d’achever le gazoduc
Tags:
Mike Pompeo, politique, Sergueï Lavrov, Maria Zakharova, conférence, Munich
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook