International
URL courte
9763
S'abonner

Un bombardement a entraîné la mort d’un membre des Gardiens de la révolution islamique dans le gouvernorat syrien d’Alep, selon l’agence de presse iranienne Fars.

Hamidreza Babelkhani, membre du corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI) iraniens, a été tué mardi 18 février dans un bombardement à Alep, en Syrie, relate l’agence de presse iranienne Fars.

«Hamidreza Babelkhani […] est décédé ce matin dans une frappe», a indiqué l’agence.

Babelkhani était également connu par son nom de guerre Haj Ebrahim, ajoute Fars, sans préciser le rang de ce militaire.

Selon l’agence, Babelkhani se trouvait en Syrie dans le cadre d’une mission destinée à garantir la sécurité nationale iranienne.

En janvier, le général iranien Qassem Soleimani, commandant de la Force al-Qods, unité d’élite des Gardiens de la révolution islamique, avait trouvé la mort dans une frappe américaine à l’aéroport de Bagdad, en Irak.

 

Lire aussi:

La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Tags:
frappe de missile, Fars, Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook