International
URL courte
484516
S'abonner

Neuf personnes ont été tuées mercredi soir à Hanau, près de Francfort dans le centre de l'Allemagne, dans deux fusillades dont l'auteur présumé a ensuite été retrouvé mort à son domicile, a annoncé la police. Le parquet fédéral allemand s'est saisi de l'enquête sur la double fusillade.

Ces fusillades ont visé des bars à chicha et fait également plusieurs blessés graves, selon des médias locaux. «À ce stade, la police peut seulement confirmer que huit personnes ont été mortellement blessées», ont indiqué dans la nuit les autorités dans un communiqué.

Une personne grièvement blessée a succombé jeudi matin, portant le bilan de ces fusillades à neuf tués, selon un porte-parole. Le parquet fédéral antiterroriste allemand s'est saisi de l'enquête sur la double fusillade.

L'ambassadeur turc à Berlin a annoncé que cinq personnes tuées dans l'attaque de Hanau sont des citoyens turcs, relate TRT Haber.

Auteur présumé de la tuerie mort

Une personne soupçonnée d'être l'auteur de la tuerie a été retrouvée morte quelques heures plus tard, aux côtés d'un autre corps, présumablement sa mère. C'était le domicile de l'auteur des coups. Son père a été interpellé.

«L'auteur présumé a été trouvé sans vie à son domicile à Hanau. Les forces d'intervention spéciale de la police y ont de plus découvert un autre corps. L'enquête se poursuit. Actuellement il n'y a pas d'indication selon laquelle il y aurait d'autres auteurs», a écrit sur Twitter la police du sud-est du Land de Hesse, où se trouve Hanau.

La police allemande a annoncé sur Twitter avoir trouvé un autre corps sans vie dans le domicile du tireur présumé.

Les enquêteurs ont également retrouvé sa voiture qui contenait des munitions et chargeurs, a précisé la presse locale, ajoutant que le suspect était muni d'un permis de chasse et serait allemand.

Un important dispositif policier avait été déployé après les fusillades à Hanau, ville située à une vingtaine de kilomètres de Francfort. Un journaliste de l'AFP sur place a vu une trentaine de voitures de police partir du commissariat de Hanau et, selon des témoins, des policiers lourdement armés ont été déployés dans la ville.

Les faits

Une première fusillade a visé un bar à chicha, le Midnight, au coeur de cette ville d'environ 90.000 habitants. Selon la police, au moins une personne a été grièvement blessée sur ce premier site vers 22H00 (21H00 GMT). Des témoins, cités par des médias locaux, ont rapporté avoir entendu une dizaine de coups de feu.

L'auteur présumé a ensuite quitté en voiture ce premier site en direction de la Kurt-Schumacher Platz, dans le quartier de Kesselstadt, selon la police.

Une seconde fusillade s'est alors produite, qui a fait «au moins cinq blessés graves» d'après le bilan initial des autorités. Selon les médias locaux, trois personnes ont été tuées devant le premier bar à chicha et cinq devant le deuxième, L'Arena Bar.

Le tireur aurait sonné à la porte du deuxième bar et tiré sur des personnes présentes dans la zone fumeur, tuant cinq personnes dont une femme, selon des informations de Bild, ajoutant que des victimes sont d'origine kurde.

Une lettre laissée

Selon le Bild, l'auteur de l'attaque a laissé une lettre dans laquelle il exprime des positions d'extrême droite. Quelques jours avant la fusillade, le tueur présumé a publié une vidéo complotiste sur YouTube.

L'homme aurait également laissé une vidéo dans laquelle il revendique la responsabilité des attaques contre deux bars à chicha.

«Les victimes sont des gens que nous connaissons depuis des années», a réagi le fils du gérant du bar, cité par l'agence DPA. Deux employés figurent parmi les victimes, selon ce témoin, absent comme son père au moment des tirs. «C'est un choc pour tout le monde.»

«C'est un véritable scénario d'horreur», a déploré la députée conservatrice de la circonscription, Katja Leikert. Le maire social-démocrate de Hanau, Claus Kaminsky, a lui évoqué une «soirée terrible, qui nous hantera certainement pendant très, très longtemps. Il a demandé d'éviter toute «spéculation» et appelé les habitants à la «prudence».

Le mobile de ces attaques n'est pas encore connu, a précisé un porte-parole de la police.

L'Allemagne a été ciblée ces dernières années par plusieurs attaques djihadistes, dont une avait fait 12 victimes dans le cœur de Berlin en décembre 2016.

Condoléances de Macron

Emmanuel Macron a exprimé jeudi son «immense tristesse» et son «plein soutien à l'Allemagne face à cette attaque tragique», après les fusillades meurtrières.

«Nos pensées vont aux victimes et aux familles en deuil. Je suis aux côtés de la Chancelière Merkel dans ce combat pour nos valeurs et la protection de nos démocraties», a poursuivi le chef de l'État dans un message publié sur Twitter. Selon le parquet fédéral allemand, les motivations de l'auteur présumé, retrouvé mort, sont probablement «xénophobes».

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Tags:
bar, fusillade, Allemagne, Francfort-sur-le-Main
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook