International
URL courte
Par
384341
S'abonner

Selon le média américain Bloomberg, l’équipe de campagne de Donald Trump aurait racheté l’entièreté de l’espace publicitaire de YouTube, pour près d’un million de dollars, le jour de l’élection présidentielle de novembre 2020.

Donald Trump est bien décidé à gagner l’élection présidentielle de 2020, contre vents et marées. Pour mettre toutes les chances de son côté, le Président républicain a acheté tout l’espace publicitaire de YouTube le jour de l’élection présidentielle, le 3 novembre 2020. Si les détails spécifiques de l’accord n’ont pas été divulgués, le groupe de médias américain Bloomberg, qui rapporte l’information, précise que près d’un million de dollars aurait été dépensé pour ce faire. Cet achat devrait permettre au Président sortant d’atteindre près de 80 millions de personnes avec son message.

«Tous les annonceurs suivent le même processus et sont invités à acheter l'espace en tête du site tant que leurs publicités sont conformes à nos politiques», a déclaré à Bloomberg un officiel de YouTube.

Si YouTube, société appartenant à Google, s’est refusé à tout commentaire concernant les détails de l’accord, il n’est pas rare que des candidats américains fassent usage de ces spots publicitaires durant leurs campagnes. Cette stratégie avait d’ailleurs déjà été adoptée par le camp démocrate lors de la présidentielle de 2012. En effet, à cette époque, l’équipe de campagne de Barack Obama avait privatisé l’espace publicitaire de YouTube le jour de l’élection présidentielle.

​Cette stratégie répond directement à celle du candidat à la primaire démocrate, le milliardaire Michael Bloomberg. Ce dernier, qui a fait une entrée tardive dans la course à la primaire, monte de manière exponentielle dans les sondages, en grande partie grâce aux près de 400 millions de dollars qu’il a dépensés dans des spots publicitaires à la télévision et sur Internet. Une somme inouïe pour un candidat démocrate durant une primaire.

Un proche de l’entreprise de partage de vidéos a confié à Bloomberg qu’il avait été discuté au sein de YouTube que ces pratiques s’arrêtent le jour de l’élection, au profit de publicité pour encourager les électeurs à aller voter. Néanmoins, la société n’a jamais donné suite à cette politique.

Lire aussi:

Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook