International
URL courte
253411
S'abonner

Suite à l’arrêt du pilonnage, qui durait depuis le 23 février au soir, annoncé par le Jihad islamique, Tsahal a annoncé lundi 24 février avoir intercepté 90% des plus de 80 tirs lancés depuis l’enclave palestinienne.

L'Armée de défense d'Israël a annoncé lundi 24 février que plus de 80 tirs avaient été effectués par l’organisation armée Jihad islamique depuis l’enclave palestinienne de Gaza, dont 90% ont été interceptés par le système Dôme de fer.

​«Plus de 80 roquettes ont été tirées lundi 24 février depuis la bande de Gaza sur le territoire israélien. Le système Dôme de fer a intercepté 90% des tirs», a déclaré l'armée israélienne.

Une déclaration faite sur fond de l’arrêt du pilonnage annoncée lundi 24 février par le Jihad islamique après avoir effectué des frappes quasi incessantes sur le territoire israélien depuis la soirée du 23 février.

«Les Brigades Al-Qods [la branche militaire du Jihad islamique, ndlr] annoncent qu'elles mettent fin à leur réponse militaire aux deux assassinats de Khan Younès et de Damas. Nous préparons notre peuple à poursuivre sa lutte et à répondre à toute action persistante des envahisseurs contre notre peuple», indique le communiqué.

Des éclats d’obus ont été découverts sur une aire de jeux à Sderot. Aucun blessé n'a été signalé. Cependant, selon les médecins, plusieurs personnes sont en état de choc.

Pilonnage du sud d'Israël

Le pilonnage qui a déclenché les sirènes d’alerte dans les villes voisines d’Ashkelon et de Sdérot a commencé dans la soirée du 23 février. Lors de cette opération, Tsahal a déclaré avoir intercepté 13 des 21 roquettes tirées depuis la bande de Gaza.

L’organisation armée palestinienne Jihad islamique a revendiqué le 23 février ces frappes. En représailles, Tsahal a annoncé frapper des cibles du groupe dans la bande de Gaza.

Nouvelle spirale de tensions

Les sirènes d’alerte retentissent régulièrement en Israël dans les zones frontalières avec la bande de Gaza après que Donald Trump a présenté le plan de paix baptisé «accord du siècle». Le projet en question prévoit notamment l'institution d'un État palestinien et le maintien du statut de Jérusalem en tant que capitale indivisible d'Israël. Le Président palestinien Mahmoud Abbas a déjà rejeté ce plan et a déclaré que la Palestine rompait tout lien avec les États-Unis et Israël.

 

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
Armée de Défense d'Israël, Jihad islamique, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook