International
URL courte
10952165
S'abonner

Kiev ne reprendra pas la Crimée «par la force» par crainte du grand nombre de victimes pouvant être provoqué par les armes dont disposent la Russie et l’Ukraine, selon le secrétaire du conseil ukrainien de sécurité nationale et de défense Olexiy Danylov.

L’Ukraine ne recourra pas à la force pour récupérer la Crimée afin d’éviter un grand nombre de victimes parmi la population civile, a annoncé le secrétaire du conseil ukrainien de sécurité nationale et de défense Olexiy Danylov.

«Si nous avions eu aujourd’hui la possibilité de reprendre ces territoires [la Crimée, ndlr], peut-être que nous l’aurions fait. Nous comprenons que cela pourrait causer d’immenses pertes, au premier chef parmi la population civile. Nous ne pouvons pas l’accepter, il nous reste la voie diplomatique, ce sur quoi nous travaillons», a-t-il déclaré dans une interview accordée à la radio Novoïé vremia.

Le nombre de victimes pourrait augmenter drastiquement

Selon lui, la Crimée «retournera obligatoirement à l’Ukraine», mais les armes qui existent dans le monde moderne menacent de faire augmenter le nombre de victimes de façon exponentielle et excluent un scénario du «retour de la péninsule par la force».

«Dans le monde moderne, lorsqu’il y a de telles armes, le nombre de victimes augmente de manière exponentielle», a-t-il relevé.

«Étant donné les armes dont dispose la Russie, dont dispose la partie ukrainienne, je ne l’imagine pas au XXIe siècle», a-t-il ajouté.

Un référendum en Crimée suite au coup d’État en Ukraine

La Crimée est devenue russe suite au référendum organisé sur la péninsule en mars 2014, pendant lequel la majorité écrasante des électeurs de la République de Crimée et de la ville de Sébastopol s’était prononcée pour l’entrée dans la Russie. Le référendum a été organisé après le coup d’État de février 2014 en Ukraine.

L’Ukraine continue de considérer la Crimée comme son territoire provisoirement occupé. Moscou a déclaré à maintes reprises que les habitants de Crimée avaient voté pour la réunification avec la Russie par la voie démocratique en pleine conformité avec le droit international et la Charte de l’Onu. Selon Vladimir Poutine, la question de la Crimée «est close définitivement».

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
L'Italie enregistre son pire bilan de morts en 24 heures depuis le début de l'épidémie
La Belgique prolonge à son tour le confinement de deux semaines
Tags:
scénario, Crimée, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook