International
URL courte
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)
9526624
S'abonner

Les militaires turcs tués le 27 février dans la zone de désescalade d’Idlib étaient avec les terroristes, a déclaré le ministère russe de la Défense.

Des militaires turcs qui se trouvaient le 27 février aux côtés de formations terroristes près du village de Bekhoun en Syrie ont été pilonnés par l’armée syrienne, indique un communiqué du ministère russe de la Défense diffusé le 28 février.

Armée turque
© REUTERS / Revolutionary Forces of Syria Media Office/Handout
Selon les informations transmises par Ankara, aucune unité de l'armée turque «n'était présente et n'aurait dû se trouver dans la zone concernée», souligne le ministère.

La Russie assure l'évacuation

Selon la Défense russe, ayant appris que des militaires turcs avaient été blessés dans l’attaque, la partie russe a pris des mesures pour que les troupes syriennes cessent le feu et pour assurer une évacuation sécurisée des militaires tués et blessés à Idlib vers le territoire turc.

L’aviation russe n’a pas été engagée dans l’opération à Bekhoun, a ajouté le ministère.

L'attaque du 27 février

La frappe de l’armée de l’air syrienne réalisée le 27 février a fait 33 morts et des dizaines de blessés dans les rangs de l’armée turque à Idlib, dans le nord de la Syrie. Ankara a riposté en frappant des positions syriennes.

 

Dossier:
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
Idlib, Syrie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook