International
URL courte
201407
S'abonner

Les systèmes de défense antiaérienne syriens ont repoussé ce mardi 31 mars des attaques de missiles dans le ciel de la ville de Homs, a annoncé l’agence de presse Sana.

L’armée syrienne a abattu plusieurs cibles ennemies dans l’espace aérien de la ville syrienne de Homs, a annoncé mardi 31 mars l’agence de presse syrienne Sana.

La chaîne de télévision el-Ikhbariya a aussi confirmé cette information. 

Selon Sana, la défense antiaérienne syrienne a intercepté des missiles israéliens au-dessus de Homs dont aucun n’a donc  atteint son objectif.

Avant cette attaque, la radio libanaise Sham FM a rapporté que des avions israéliens avaient été repérés volant à basse altitude au-dessus de la province du Kesrouan, située entre le territoire d'Israël et la ville syrienne de Homs. Des témoins affirment que les appareils ont tiré des missiles alors qu'ils traversaient l'espace aérien libanais.

Raids israéliens en Syrie

L'armée de l'air israélienne avait précédemment admis à plusieurs reprises avoir mené des raids aériens sur le territoire syrien, tout en affirmant avoir ciblé des forces iraniennes qui y seraient déployées. Tel Aviv allègue que celles-ci ont l'intention d'attaquer Israël depuis la Syrie.

Damas et Téhéran nient tous les deux que des troupes iraniennes soient déployées dans cette région. L'Iran affirme n'avoir envoyé que des conseillers militaires en Syrie. Les deux États ont condamné les actions israéliennes, les considérant comme autant de violations de la souveraineté syrienne, et ont appelé la communauté internationale à empêcher de nouvelles frappes.

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
«Absurdie», «gardien de prison», «incompétence»: le monde politique réagit aux annonces de Macron
Tags:
défense antiaérienne, Homs, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook