International
URL courte
Conséquences économiques du coronavirus - avril (39)
30842
S'abonner

En pleine pandémie de Covid-19, l'impasse des discussions sur l'adoption d'un plan de relance face au coronavirus était considérée comme une menace pour la cohésion de l'Union européenne, a noté sur Europe 1 Bruno Le Maire, au lendemain de l’accord finalement conclu.

Invité ce 10 avril sur Europe 1, le ministre de l'Économie a fait part de son soulagement au lendemain de l'accord conclu entre les ministres des Finances des 27 pays membres de l’UE sur une réponse économique commune à la crise engendrée par la pandémie de coronavirus.

«Au lendemain de cette nuit difficile, il y a eu une vraie prise de conscience que nous ne pouvions pas échouer. Ce qui était en jeu, c'était la construction européenne, le risque était grand de voir exploser l'Union européenne», a estimé Bruno Le Maire sur Europe 1.

Commentant le mécanisme destiné à soutenir «tout ce qui aurait été à l'arrêt» et «les investissements au lendemain de la crise», le ministre s'est enorgueilli de la mise en place d'un «fonds de relance» au niveau communautaire, tout en soulignant une «vraie victoire française».

Un «excellent accord»

Le 9 avril, les pays membres de l'Union européenne sont parvenus à un «excellent accord» concernant une réponse économique à la crise du coronavirus, a estimé le ministre français de l’Économie et des Finances.

Bruno Le Maire a également chiffré l'ensemble du plan de relance à environ «500 milliards d'euros», lors d'un point de presse.

Le ministre allemand des Finances Olaf Scholz a pour sa part estimé que l'accord de jeudi soir était «un grand jour pour la solidarité européenne».

Les propositions des ministres des Finances doivent encore être entérinées par les chefs d'État et de gouvernement.

Dossier:
Conséquences économiques du coronavirus - avril (39)

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
L’affaire Floyd illustre ce que les politiciens en France «ne veulent pas mettre en avant»
Tags:
crise, Covid-19, Bruno Le Maire, France, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook