International
URL courte
13705
S'abonner

Alors que la frontière entre la France et l’Italie est toujours ouverte, des automobilistes français se voient refuser l’accès au pays voisin malgré des attestations de circulation en règle.

Les autorités italiennes refusent désormais que les habitants de l’Hexagone empruntent certaines de leurs routes, rapporte France 3. Parmi les itinéraires concernés figurent notamment les tronçons Nice-Tende et Tende-Menton, plus rapides en passant par l’Italie.

Selon France 3, des automobilistes français sont refoulés à la frontière alors qu’elle est toujours ouverte. Ainsi, dans le secteur du poste-frontière de Fanghetto, tout résidant français contrôlé par les carabiniers sera reconduit à la frontière, quel que soit le motif de son déplacement.

Le média souligne qu’il s’agit d’une «décision uniquement italienne: si un résident italien se rend dans la Roya française avec les autorisations remplies, il ne sera pas inquiété par les policiers français».

«Un excès de zèle»

Le maire de Tende, Jean-Pierre Vassallo, dénonce «un excès de zèle» et appelle à «clarifier cette situation». Pour sa part, le sous-préfet de Nice-Montagne, Yoann Toubhans, y trouve une autre explication:

«Les Italiens mettent en place des mesures de confinement que les Français ne respectent pas: non-port du masque, achats qui ne sont pas de première nécessité, arrogance envers les autorités italiennes […]. Le mauvais comportement des uns a des répercussions sur tous les autres», argumente l’officiel cité par France 3.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
frontière, Covid-19, Italie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook