International
URL courte
138111
S'abonner

Selon la mission diplomatique russe aux États-Unis, la série d'articles du New York Times sur le Président Poutine primée récemment par le Pulitzer représente «une merveilleuse collection d’inventions russophobes qui peuvent être étudiées comme un guide pour créer des faits falsifiés».

Sur sa page Facebook, l’ambassade russe aux États-Unis a critiqué la remise du prix Pulitzer au journal américain New York Times, récompensé dans la catégorie internationale pour sa couverture de ce qu'il présente comme «des manœuvres de Vladimir Poutine pour consolider son pouvoir et renforcer son influence à l'étranger».

«Il y a trois ans, le prix Pulitzer avait déjà été décerné au New York Times pour diabolisation de la Russie. Une telle "créativité" périssable nécessite évidemment des récompenses prestigieuses périodiques. Le comité organisateur du prix assume une grande responsabilité, en distinguant ainsi des textes antirusses avec des déclarations qui avaient été réfutées à plusieurs reprises non seulement par des officiels russes, mais par la vie elle-même», condamne un communiqué de l’ambassade.

La mission diplomatique a déclaré qu'elle considère cette série d'articles du New York Times comme «une merveilleuse collection d’inventions russophobes non-diluées qui peuvent être étudiées comme un guide pour créer des faits falsifiés».

Accusé de fake news à maintes reprises

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a accusé à plusieurs reprises le New York Times de fausses informations. En particulier, le 14 avril, celle-ci s’est exprimée sur Facebook en proclamant que la «“La longue guerre de Poutine contre la science américaine” est un chef-d'œuvre de désinformation».

En novembre 2019, elle avait qualifié les allégations du NYT selon lesquelles la Russie aurait empêché l'évacuation depuis Moscou d'un attaché militaire américain malade, de «pure fraude», et l'article sur l'enquête des attaques contre les hôpitaux syriens et la prétendue pression de la Russie sur ses résultats, de «fausse information» et de «travail malhonnête des journalistes».

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
prix Pulitzer, The New York Times, désinformation, Maria Zakharova, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook