International
URL courte
191248
S'abonner

Le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, a qualifié dans un message vidéo le coronavirus de cause de la propagation des propos antisémites dans la société et sur les réseaux sociaux.

La pandémie a favorisé la hausse des propos extrémistes et antisémites sur la Toile et dans la réalité, a déclaré le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, dans un message vidéo qu’il a posté sur sa page Twitter ce 9 mai.

Selon lui, les attaques extrémistes et antisémites ont connu une augmentation sur Internet et «les théories du complot antisémite et les mouvements anti-musulmans associés au Covid-19 se sont répandus dans les rues».

Le chef de l'Onu a également noté que de nombreux migrants et réfugiés sont pointés du doigt pour la propagation du virus et privés de leur accès aux soins médicaux.

Le responsable a ainsi appelé les dirigeants politiques à faire preuve de solidarité avec les personnes de nationalité différente et à accorder une attention particulière à la diffusion d'informations extrémistes sur Internet.

Demande aux médias

Il s'est également adressé à plusieurs sites, en particulier aux réseaux sociaux, avec pour demande la suppression des éléments racistes, sexistes et autres contenus nuisibles.

«Je demande à tout le monde de résister à la haine grandissante, de se respecter les uns les autres et de saisir toutes les opportunités pour propager le bien», a ajouté M.Guterres.

Auparavant, le Département d'État américain avait évoqué une flambée d'antisémitisme associée au coronavirus. Selon Elan Carr, envoyé spécial pour surveiller et combattre l'antisémitisme, les Juifs sont souvent victimes de persécutions pendant les crises économiques, donc les États-Unis doivent prendre des mesures pour contrer les théories du complot.

Lire aussi:

Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Une octogénaire étranglée, dépouillée et enfermée dans un placard, près de Calais
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, lutte anti-extrémiste, extrémistes, extrémisme, antisémitisme, ONU, Antonio Guterres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook