International
URL courte
6712
S'abonner

Le prochain sommet du G7, qui devrait avoir lieu aux États-Unis, pourrait se tenir «bientôt», d’après Donald Trump qui l’a annoncé à son homologue français Emmanuel Macron lors d’un échange téléphonique, fait savoir le porte-parole de la Maison-Blanche.

Donald Trump a informé son homologue français Emmanuel Macron qu'il comptait «bientôt» organiser le sommet G7, fait savoir Judd Deere, le porte-parole de la Maison-Blanche dans un communiqué suite à un échange téléphonique entre les deux Présidents ce mercredi 20 mai.

«Les Présidents Trump et Macron ont discuté des progrès réalisés dans l'ouverture des États-Unis et de la France, ainsi que des économies mondiales (après le coronavirus). Le Président Trump a déclaré que les États-Unis espéraient convoquer le G7 bientôt», a déclaré Judd Deere.

L'organisation de ce sommet a en particulier été évoquée lors d'un échange téléphonique entre les Présidents.

Le G7 à Camp David?

Plus tôt, le Président des États-Unis a évoqué sur son compte Twitter qu'il pourrait organiser le sommet en face à face, comme prévu au départ, et non en visioconférence en raison de la pandémie de Covid-19.

«Maintenant que notre pays a engagé son "retour vers la grandeur", j’envisage de reprogrammer le G7, à la même date ou à peu près, à Washington, à Camp David, lieu légendaire. Les autres membres sont aussi en train d’entamer leur retour. Ce serait un symbole formidable pour tout le monde: la normalisation!», a-t-il tweeté.

La Maison-Blanche avait annoncé mi-mars qu'elle renonçait, en raison de la pandémie, à organiser ce sommet avec la présence des chefs d'État et préférait s'en tenir à un format par visioconférence, rappelle l’AFP.

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
G7, politique, Emmanuel Macron, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook