International
URL courte
1510120
S'abonner

La Corée du Nord a adressé un message à son voisin du Sud, par la voix de la sœur de Kim Jong-un, assurant vouloir «passer à l’étape suivante». Ces déclarations interviennent dans un contexte déjà tendu, après la rupture des principaux canaux de communication entre les deux pays.

Kim Yo-jong, sœur du leader nord-coréen et première vice-directrice du Comité central du Parti des travailleurs, a en effet annoncé que de nouvelles mesures seraient prises contre Séoul, rapporte l’agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

«Je pense que le moment est venu de cesser fermement les relations avec les autorités sud-coréennes. Bientôt nous allons passer à l’étape suivante. En exerçant l’autorité qui m’est attribuée par le dirigeant suprême, notre Parti et l’État, j'ai donné ordre au département en charge des affaires liées à l'ennemi d’organiser résolument la prochaine étape», a déclaré Kim Yo-jong dans un communiqué.

La sœur de l’actuel dirigeant coréen a ajouté que le «droit d’exercer une prochaine action contre l’ennemi» revenait désormais à l’état-major de l’armée.

Montée des tensions                                                 

Cette déclaration fait suite aux prises de position de Kim Yo-jong, début juin. Sa sœur avait en effet déjà pointé du doigt des distributions de tracts anti-nord-coréens et avait entre autres menacé de détruire le complexe industriel sud-coréen inactif de Kesone, si Séoul ne réagissait pas.

Ce mardi 9 juin, Pyongyang avait finalement annoncé «couper complètement la liaison entre les autorités du Nord et du Sud», y compris les canaux de communication entre les forces armées et les hauts dirigeants de deux pays, avait relaté l’agence centrale de presse nord-coréenne.

Un représentant de la Défense sud-coréenne a par la suite confirmé que le Nord avait cessé de répondre aux appels opérés par le biais du canal de communication militaire.

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
Tags:
Kim Yo-jong, Kim Jong-un, Corée du Nord, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook