International
URL courte
131679
S'abonner

Les secours et la police ont été dépêchés sur les lieux après le signalement de plusieurs personnes poignardées dans un incident dans la ville anglaise de Reading, où l’action du mouvement Black Lives Matter s'est déroulée dans la journée.

La Police de la Vallée de la Tamise a confirmé que «plusieurs personnes ont été blessées et transférées à l’hôpital» à Forbury Gardens, un parc public de la ville de Reading (comté anglais du Berkshire) où des manifestants s'étaient rassemblés plus tôt dans la journée dans le cadre du mouvement contre le racisme Black Lives Matter. Un suspect a été interpellé sur les lieux.

Selon les informations de The Telegraph, qui cite des sources concordantes, trois individus sont décédés et deux ont été hospitalisés en état grave.

Les forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux après les signalements d'une attaque au couteau. Au moins deux hélicoptères de secours ont été envoyés.

Commentant les informations non confirmées qui font surface, le chef du conseil municipal de Reading, Jason Brock, a écrit sur Twitter que la police était «intervenue à cause d’un incident grave» et a demandé aux habitants d’éviter le quartier.

Le National Police Chiefs' Council a mis en garde contre «toute spéculation ou partage d'images ou de vidéos» concernant l’attaque de Reading. Dans le même temps, des vidéos montrant des victimes présumées de l'attaque sont apparues sur les réseaux sociaux.

La Police de la Vallée de la Tamise a constaté par la suite dans un communiqué qu'il n'y avait aucun signe qui attesterait du lien avec la manifestation contre le racisme et les violences policières.

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Tags:
Black Lives Matter, Reading, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook