International
URL courte
21413
S'abonner

Onze policiers londoniens ont été blessés alorsqu’ils tentaient de mettre fin à une soirée illégale dans la nuit du 3 au 4 juillet, a annoncé leur hiérarchie.

La fête avait été organisée en dépit des mesures en vigueur depuis le début de la crise du coronavirus. Appelés sur les lieux, les policiers ont demandé aux participants à l'événement de partir, mais ces derniers leur ont répondu par des jets de briques et d’autres objets.

Bien qu’aucun des policiers n’ait été gravement blessé, deux d’entre eux ont toutefois eu des os cassés. Pour le moment, aucune arrestation n’a été réalisée en lien avec l’incident, l’enquête se poursuit.

«Violences inacceptables»

«Ces rassemblements sont illégaux et représentent également un risque pour la santé publique», souligne Scotland Yard. «Les violences dont ont été victimes les officiers étaient totalement inacceptables et nous ne les tolérerons sous aucune forme».

Dans la nuit du 24 au 25 juin, 22 policiers avaient été blessés et leurs véhicules vandalisés dans les émeutes qui se sont produites dans le quartier londonien de Brixton.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
confinement, policier, Covid-19, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook