International
URL courte
4219219
S'abonner

L'armée israélienne a fait état lundi d’un «incident de sécurité» à la frontière avec le Liban et a ordonné aux habitants de la région de rester chez eux. Selon une source de Reuters, il s’agit d’une attaque du Hezbollah dans le secteur des fermes de Chebaa.

Israël a ordonné un confinement de la population vivant à la frontière avec le Liban après un «incident de sécurité», a annoncé l’armée du pays.

Selon une source libanaise de Reuters, le Hezbollah a mené une opération contre les militaires israéliens dans le secteur des fermes de Chebaa en représailles à la mort d'un combattant le 20 juillet dans une frappe aérienne en bordure de Damas attribuée à Israël.

La chaîne israélienne N12 TV News a également signalé un échange de tirs et des explosions dans le secteur.

Selon la source de Reuters, le Hezbollah a tiré un missile guidé sur un véhicule israélien près des fermes de Chebaa.

Israël attaque un village libanais

L'armée israélienne a ouvert le feu sur le village libanais de Kfarchouba, au sud du Liban, après l’incident dans la zone frontalière, a rapporté la chaîne de télévision libanaise Al-Mayadin.

«L'artillerie israélienne peut être entendue dans la région de Kfarchouba. On ne sait pas encore quelles cibles sont touchées. Bien sûr, la situation est tendue parmi la population», a déclaré une source à Sputnik.

Frappes de drones à la frontière syro-libanaise

Les tensions israélo-libanaises ont eu lieux également sur la frontière entre le Liban et la Syrie, officiellement fermée depuis début mars dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus.

Les drones de l'armée de l'air israélienne avaient déjà plusieurs fois mené des attaques contre le mouvement libanais Hezbollah en Syrie. Les commandants de haut rang Imad Moughniyah et Samir Kantara ont notamment été tués lors de ces frappes. Les médias libanais n'excluent pas que l’événement de ce mercredi soit une nouvelle tentative d'Israël d'éliminer l'une des figures de haut rang du mouvement chiite.

Lire aussi:

Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
Elle donne un coup de tête à un agent SNCF à Nantes parce qu’il lui refuse l’accès au quai
Tensions en Méditerranée orientale: la Turquie victorieuse de l’escalade et des négociations?
Tags:
frontière, attaque, Israël, Liban, Hezbollah
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook