International
URL courte
10104
S'abonner

Une patrouille de police a arrêté un homme alors qu'il tentait de lancer une arme incendiaire artisanale sur le bâtiment du Parlement belge à Bruxelles.

L'homme de 36 ans arrêté à Bruxelles pour avoir tenté de jeter un cocktail Molotov sur l'extérieur du Parlement fédéral belge a expliqué avoir agi en «représailles à la mauvaise gestion de la crise sanitaire», rapporte l'AFP qui cite le parquet de Bruxelles.

L'homme a été arrêté lundi 27 juillet par une patrouille de police, attirée par son «comportement suspect», au moment où il tentait de lancer l'engin de sa fabrication sur le bâtiment. Les dégâts sur la voirie sont minimes et il n'y a pas eu de blessés.

Connu de la justice

Malgré certains documents retrouvés dans sa voiture garée à proximité du Parlement et à son domicile qui «laissent à penser» que le suspect «pourrait avoir des convictions extrêmes», l'homme ne semble pas avoir agi au nom d'une «conviction politique déterminée», indique le porte-parole du parquet Denis Goeman.

«Il explique dans son audition que la raison de son acte est que le monde politique a mal géré la crise sanitaire» liée à la pandémie de nouveau coronavirus, explique le porte-parole.

Bien que le suspect soit connu des services judiciaires, il n'a pas de casier judiciaire «à proprement dire». «À ce stade, le mobile terroriste n'est pas retenu», conclut Denis Goeman.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
Tags:
Belgique, cocktail Molotov, Bruxelles
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook