International
URL courte
7542
S'abonner

La base militaire de Taji en Irak, qui abrite des forces de la coalition dirigée par les États-Unis, a été la cible de roquettes, a annoncé l'agence de presse Reuters en citant un communiqué de l'armée.

Deux roquettes sont tombées samedi 15 août sur le territoire de la base militaire de Taji en Irak, qui abrite des forces de la coalition dirigée par les États-Unis, relate l'agence de presse Reuters en citant un communiqué de l'armée irakienne.

Selon l'agence, la frappe n'a pas fait de victimes ni de blessés.

La base de Taji est située dans une région rurale à environ 27 km au nord de la capitale, Bagdad, dans le gouvernorat éponyme.

L'incident de samedi survient un jour après que trois roquettes ont touché les alentours de l'aéroport de Bagdad, près d'une base militaire qui abrite des forces américaines, après l'une des semaines les plus chargées en attaques contre des cibles américaines en Irak depuis des mois, rappelle la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Le 11 mars, la base de Taji a été touchée par des dizaines de roquettes. La frappe a entraîné la mort de deux Américains et d'un Britannique. Quatorze autres personnes ont été blessées. Les États-Unis ont imputé l'attaque aux groupes musulmans chiites pro-iraniens, en particulier Kataib Hezbollah. Les forces américaines ont mené des frappes de précision contre le groupe en représailles, endommageant les installations de stockage d'armes et l'aéroport de Kerbala, à 110 km au sud-ouest de Bagdad.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Tags:
roquettes, base militaire US, base militaire, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook