International
URL courte
610111
S'abonner

Un haut responsable du ministère irakien de la Défense a confié à Sputnik que son pays souhaitait acquérir des véhicules de combat d’infanterie et des chasseurs russes.

Bagdad est intéressé par un éventuel achat de véhicules de combat d’infanterie et d’avions de chasse Sukhoi Su-57 russes, a annoncé à Sputnik l’inspecteur militaire du ministère irakien de la Défense Imad al-Zouhaïri.

Contacté en marge du forum Armée 2020 qui se tient à Moscou, l’officiel a souligné que l’Irak souhaitait intensifier sa coopération militaire avec la Russie.

«Je suis pilote, j’ai besoin d’un avion, j’ai besoin d’un chasseur, d’un Su-57. Nous avons beaucoup d’hélicoptères russes, Mi-35, Mi-28, Mi-17... C’est la principale force aérienne en Irak», a indiqué l’interlocuteur de l’agence.

Des S-400, fruit défendu pour l’Irak?

En février dernier, l’ambassadeur russe à Bagdad Maksim Maksimov a fait savoir que l’armée irakienne s’était assurée de la qualité des armes russes lors de l’opération antiterroriste contre Daech* et manifestait de l’intérêt notamment pour les systèmes de missiles sol-air S-400.

Pour sa part, Washington avait prévenu que l’Irak s’exposerait à des sanctions américaines en cas d’achat de S-400 à la Russie.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
Russie, Irak, États-Unis, Su-57 (T-50, PAK-FA), sanctions, S-400
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook