International
URL courte
2320
S'abonner

Une trentaine de partisans du gouvernement d’union nationale de la Libye ont tenté ce 27 août de prendre d’assaut l’ambassade libyenne à Minsk, indique un communiqué du ministère libyen des Affaires étrangères à Benghazi. Suite à l’attaque, la diplomatie libyenne a demandé à la Biélorussie de renforcer la sécurité de sa mission diplomatique.

La mission diplomatique libyenne dans la capitale biélorusse a été prise d’assaut ce jeudi 27 août par une trentaine de personnes soutenant le gouvernement d’union nationale (GNA) de Libye, selon un communiqué de la diplomatie libyenne à Benghazi. Réagissant à l’incident, le ministère des Affaires étrangères de l’est du pays a demandé à la Biélorussie de renforcer la sécurité des diplomates dans le pays.

«Un groupe de personnes dirigé par Ramadan al-Fardjini possédant la citoyenneté libyenne a attaqué le 27 août dans la matinée le bâtiment de l’ambassade libyenne en Biélorussie», fait savoir le communiqué dont Sputnik s’est procuré une copie.
«Le ministère des Affaires étrangères demande à assurer immédiatement la protection de l'ambassade et des diplomates libyens, le chargé d'affaires Muhammad Esteita et l’officier diplomatique Muhannad Yunus Farhat», poursuit la note.
© RIA Novosti .
L’attaque de l’ambassade libyenne à Minsk, le 27 août

Selon le document, parmi les assaillants il y avait également des personnes dont la nationalité n’était pas connue. Les malfaiteurs «ont menacé les diplomates libyens qui travaillaient dans l'ambassade et qui se sont trouvés encerclés» par les personnes ayant pris d'assaut le bâtiment, est-il indiqué.

Un diplomate agressé

Plus tôt, le chargé d’affaires par intérim de la Libye à Minsk, Mohammed Esteita, avait déclaré à Sputnik qu’il avait également été agressé lors de l’attaque du bâtiment. Les assaillants l'ont notamment «jeté par terre» et l'ont «battu». C’est déjà la deuxième tentative de prendre d’assaut le bâtiment, le conflit entre les diplomates et le groupe durant depuis deux mois, a-t-il détaillé.

Les assaillants veulent que M.Esteita quitte l'ambassade et la remette aux partisans du GNA, a-t-il informé. Il a également déclaré qu'il avait lui-même engagé quatre agents de sécurité pour assurer la garde du bâtiment, le ministère biélorusse des Affaires étrangères n’ayant pas répondu à sa demande à ce sujet.

La situation en Libye

En Libye, l'affrontement se poursuit entre le GNA, qui contrôle Tripoli et les territoires dans l'ouest du pays, et l’armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar, qui coopère avec le parlement siégeant à l'est. Alors que le GNA est soutenu par la Turquie et le Qatar, l’ANL l’est par l'Égypte et les Émirats arabes unis.

Lire aussi:

Les États-Unis cherchent à former une coalition contre le Nord Stream 2
Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
L’étrange liquide découvert dans une ancienne tombe en Chine identifié
Tags:
ambassade, gouvernement libyen d'union nationale (GNA), Armée nationale libyenne (ANL), Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook