International
URL courte
17253
S'abonner

Le ministère allemand de la Justice a confirmé qu'une demande d'assistance juridique dans l'affaire Navalny avait été reçue de la part de la Russie jeudi 27 août, selon le journal Welt am Sonntag.

Un porte-parole du ministère allemand de la Justice a confirmé au Welt am Sonntag avoir reçu jeudi une demande d'assistance juridique dans l'affaire Navalny de la part des autorités russes.

Le parquet général russe avait précédemment annoncé avoir envoyé la lettre correspondante.  Celle-ci demandait les résultats d'analyses et des diagnostics préliminaires établis en Allemagne.

«Si la demande est approuvée, le parquet de Berlin sera responsable de la procédure», signale le journal.

Hospitalisation d’Alexeï Navalny

L’opposant Alexeï Navalny a été hospitalisé le 20 août à Omsk, en Sibérie, suite à un malaise qu’il a fait à bord d’un avion qui le transportait de Tomsk à Moscou et qui a dû ainsi effectuer un atterrissage d’urgence.

Après les premières analyses, les médecins d'Omsk ont estimé que des troubles métaboliques avaient provoqué une forte hypoglycémie. Selon l’hôpital n°1 des soins d’urgence d’Omsk, aucun poison n'a été trouvé dans le sang et l'urine de M.Navalny.

Nouvelle hypothèse formulée en Allemagne

Deux jours plus tard, M.Navalny, dans le coma artificiel depuis le 20 août, a été transporté à l’hôpital de la Charité de Berlin. Les médecins allemands ont affirmé avoir découvert des traces d’une substance de la famille des inhibiteurs de la cholinestérase, sans toutefois préciser la substance concrète.

Toutefois, selon le chef du département de réanimation du centre de chirurgie médicale Pirogov Boris Teplykh, les médecins russes avaient vérifié cette hypothèse dès l’admission de M.Navalny à l'hôpital, ce qui ne s’était pas confirmé. M.Teplykh précise que les médecins allemands parlent de manifestations cliniques, mais n’ont pas trouvé la substance en question.

Le médecin en chef de l’hôpital d'Omsk où M.Navalny a été soigné, Alexandre Mourakhovski, note que l’intoxication a été l’hypothèse principale à l’admission du patient, mais les analyses ne l’ont pas confirmée.

Plusieurs enquêtes lancées en Russie

Le parquet et la police russes ont lancé des enquêtes le jour même des faits.

Selon le ministère de l’Intérieur, les experts ont examiné la chambre d’hôtel de M.Navalny et ont étudié ses déplacements sans trouver de traces de drogue ou de poison.

Le ministère russe des Affaires étrangères a trouvé suspect l'empressement des États-Unis et de l'UE à privilégier la version de l'empoisonnement d'Alexeï Navalny. Le ministère a déclaré que Moscou se prononçait pour une enquête minutieuse des faits.

Lire aussi:

L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Covid-19: Quand la cheffe de file de la gauche marocaine verse dans le complotisme décomplexé
Trump propose de grâcier Assange à une condition
Tags:
diagnostic, enquête, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook