International
URL courte
182844
S'abonner

Poursuivi pour avoir enfreint le code de la route le 31 août, un cycliste a été tué de plusieurs balles par la police américaine à Los Angeles, indique CBS News. L’homme portait une arme de poing. Après son décès, une centaine de personnes se sont rassemblées sur les lieux pour dénoncer une nouvelle violence policière.

Un cycliste noir a été tué par balles par un policier à Los Angeles lors de son interpellation lundi 31 août, rapporte CBS News.

Les forces de l’ordre ont essayé d’arrêter le 31 août un cycliste pour non-respect du code de la route, mais ce dernier a pris la fuite.

Rattrapé, le suspect a asséné un coup au visage à l’un des agents. Lors de l’altercation, ils ont remarqué que l’individu était en possession d’une arme de poing cachée dans des vêtements qu’il tenait à la main. C’est à ce moment qu’un policier a ouvert le feu. L’homme, 29 ans, est décédé des suites de ses blessures.

Ouverture d’une enquête

Selon les enquêteurs, une arme de poing a été retrouvée sur les lieux, poursuit CBS News. Cependant, ils ignorent toujours combien de balles le cycliste a reçues. L’enquête est toujours en cours.

La police aurait tiré au moins cinq fois, affirme une femme qui a assisté à la scène et citée par la chaîne de télévision.

Une manifestation

Des dizaines de personnes se sont rassemblées sur les lieux peu après les faits pour dénoncer un nouvel acte de violence policière. Plus tard, elles étaient une centaine.

Quelques jours plus tôt, un Noir de 31 ans a été visé par des tirs de policiers à Lafayette, en Louisiane, lors d’une course-poursuite. Armé d’un couteau, le suspect serait à l’origine de troubles constatés par une personne qui avait appelé la police.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
Tags:
manifestation, États-Unis, violences policières, Los Angeles, interpellation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook