International
URL courte
Par
13654
S'abonner

Environ 200 extrémistes formés en Ukraine se trouvent actuellement en Biélorussie pour y mener des actions radicales, a fait savoir Sergueï Lavrov. Il est prouvé que les actions de déstabilisation en Biélorussie sont menées depuis l'Ukraine, a estimé le ministre russe des Affaires étrangères.

La Russie possède des informations confirmées, selon lesquelles des activités visant à déstabiliser la situation en Biélorussie sont effectuées depuis le territoire ukrainien, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères.

«Il existe des camps en Ukraine pour former ce type d’extrémistes. Selon nos informations, [ils se trouvent] dans la région de Volyn, de Dniepropetrovsk... D’après nos estimations, environ 200 extrémistes formés sur le territoire ukrainien se trouvent actuellement en République de Biélorussie», a fait savoir M.Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe a alors cité quelques organisations nationalistes situées sur le territoire ukrainien, comme Tryzub, S14, le Corps national, ainsi que le Secteur droit*:

«Toutes ces structures sont activement impliquées pour provoquer des actions radicales à Minsk et dans d'autres villes biélorusses», a précisé Sergueï Lavrov.

Manifestations en Biélorussie

Depuis l’annonce des résultats de la présidentielle du 9 août, les manifestations se sont enchaînées dans le pays alors que, selon la Commission électorale centrale, le Président en exercice a remporté le scrutin avec 80,1% des voix. Svetlana Tikhanovskaïa en a obtenues 10,8%. L’opposition biélorusse, qui a rejeté les résultats de l’élection, a par la suite annoncé la formation d’un Conseil de coordination pour le transfert du pouvoir.

Au cours des premiers jours suivant la présidentielle, les forces de l’ordre ont réprimé les actions, recourant à du gaz lacrymogène, des canons à eau, des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc. Selon les chiffres officiels, quelque 6.700 personnes ont alors été interpellées. Des centaines, dont plus de 120 membres des forces de l’ordre, ont été blessées et trois manifestants ont trouvé la mort.

Parallèlement, des actions de soutien à Alexandre Loukachenko ont eu lieu.

*Organisation extrémiste interdite en Russie

Lire aussi:

Les autorités du Haut-Karabagh décrètent la loi martiale et la mobilisation générale
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Tags:
Sergueï Lavrov, Ukraine, opposition, manifestation, Minsk, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook