International
URL courte
Par
5302
S'abonner

La langue russe peut sembler difficile à apprendre? Pas pour le ministre turc des Affaires étrangères. À la fin d'une conférence de presse avec son homologue congolais, Jean-Claude Gakosso, Mevlut Cavusoglu lui a adressé un «merci beaucoup» dans un russe impeccable. La réponse dans la langue de Pouchkine n’a pas tardé à se faire entendre.

Lors d'une conférence de presse tenue le 8 septembre à Ankara, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, s'est adressé en russe à son homologue congolais Jean-Claude Gakosso.

«Spassibo bolchoïé [merci beaucoup, ndlr.]», a déclaré en russe Mevlut Cavusoglu, répétant ces deux mots également en anglais et en français.

Le ministre congolais n’a pas tardé à répondre: «Spassibo dorogoï [merci mon cher, ndlr.]».

Auparavant, Mevlut Cavusoglu avait déclaré qu'il avait perfectionné sa connaissance de la langue russe à un tel niveau qu'il avait pu plaisanter en russe lors de sa rencontre avec le Président Poutine.

Lire aussi:

Policiers brûlés à Viry-Châtillon: bagarre générale au moment du verdict à 1h du matin – vidéo
Un drone-kamikaze russe frappe des radicaux en Syrie – vidéo
«Le Covid-19 est un coup d’opportunité pour l’oligarchie mondialiste» – vidéo
La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Tags:
langue russe, Mevlut Cavusoglu, Ankara, République du Congo, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook