International
URL courte
Par
5302
S'abonner

La langue russe peut sembler difficile à apprendre? Pas pour le ministre turc des Affaires étrangères. À la fin d'une conférence de presse avec son homologue congolais, Jean-Claude Gakosso, Mevlut Cavusoglu lui a adressé un «merci beaucoup» dans un russe impeccable. La réponse dans la langue de Pouchkine n’a pas tardé à se faire entendre.

Lors d'une conférence de presse tenue le 8 septembre à Ankara, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, s'est adressé en russe à son homologue congolais Jean-Claude Gakosso.

«Spassibo bolchoïé [merci beaucoup, ndlr.]», a déclaré en russe Mevlut Cavusoglu, répétant ces deux mots également en anglais et en français.

Le ministre congolais n’a pas tardé à répondre: «Spassibo dorogoï [merci mon cher, ndlr.]».

Auparavant, Mevlut Cavusoglu avait déclaré qu'il avait perfectionné sa connaissance de la langue russe à un tel niveau qu'il avait pu plaisanter en russe lors de sa rencontre avec le Président Poutine.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
langue russe, Mevlut Cavusoglu, Ankara, République du Congo, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook